Brenton Tarannt plaide "non coupable" — Attentat de Christchurch

Nouvelle-Zélande l'Australien inculpé pour la tuerie de Christchurch plaide non coupable

Monde Nouvelle-Zélande l'Australien inculpé pour la tuerie de Christchurch plaide non coupable Culture Le procès Weinstein reporté au 9 septembre à New York

L'homme accusé d'avoir tué 50 personnes et blessé plusieurs dizaines d'autres le 15 mars dernier dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, a plaidé, vendredi, non coupable des chefs d'accusation retenus contre lui par la justice néo-zélandaise.

A la suite du scandale provoqué par la transmission en direct de la tuerie de Christchurch, Facebook, premier réseau social au monde, a lancé début mai une nouvelle offensive contre les promoteurs de discours extrémistes, violents, antisémites, racistes ou complotistes, notamment contre l'Américain Louis Farrakhan, leader de l'organisation " Nation of Islam ".

Brenton Tarrant, 28 ans se définit lui-même comme un suprémaciste blanc et avait expliqué son geste avant de le commettre dans un obscur manifeste intitulé "Le grand remplacement ".

Le suspect, détenu dans l'unique prison de haute sécurité du pays, à Auckland, est apparu par visioconférence devant la Haute Cour de Christchurch. Il est tellement triste que quelqu'un puisse être à ce point inhumain et prendre la vie d'innocents.

"Il rigolait ici et il pense qu'il est un dur, mais il n'était qu'un lâche quand je me suis opposé à lui et qu'il est parti en courant, a-t-il dit".

Et Abdul Aziz de conclure: "Laissez-moi 15 minutes dans sa cellule et on verra s'il peut encore sourire". Le juge a fixé la date du procès au 4 mai 2020, il devrait s'étaler environ sur six semaines.

Au cours de l'audience de vendredi, le tribunal a été informé que des expertises psychiatriques avaient établi que Tarrant était apte à être jugé, selon un communiqué diffusé par le juge Cameron Mander peu après l'audience.

Une nouvelle audience a été fixée au 15 août. "Nous ne sommes pas contents", a-t-il déclaré.

Le gouvernement a par ailleurs apporté son soutien aux efforts internationaux visant à amener les géants des réseaux sociaux à faire davantage pour combattre l'extrémisme en ligne.

Dernières nouvelles