Une masse métallique de 4 milliards d’années découverte sur la Lune

Quelque chose de mystérieux cinq fois plus grand que la grande île d’Hawaï est découvert enseveli sur la Lune

Stock image of the moon

Les explications avancées par les universitaires laissent entendre qu'il pourrait s'agir d'une masse de métal provenant de l'impact de l'astéroïde qui s'est écrasé là pour former le cratère.

Pour détecter cette anomalie sous le cratère de la face cachée de la lune, les chercheurs se sont appuyés sur plusieurs outils de relief. Le site auquel se sont intéressés les chercheurs est celui du cratère d'Aitken, explique ce lundi Numerama.

Si vous vous demandez pourquoi vous ne l'avez pas vu auparavant, c'est parce qu'il se trouve de l'autre côté de la lune.

Le cratère Aitken est " le plus grand préservé sur la Lune et probablement la structure d'impact la plus reconnue dans le Système solaire", comme le signalent les chercheurs.

"Imaginez un amas de métal cinq fois plus grand que la grande île d'Hawaii mise sous terre", a déclaré dans un communiqué Peter B. James, un géoscientifique de l'université de Baylor (États-Unis).

Cette nouvelle hypothèse est basée sur les données recueillies par le Gravity Recovery and Interior Laboratory (GRAIL) et la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la NASA, orbitant autour de la Lune.

Un bassin est un cratère d'impact dont le diamètre est supérieur à 300 km. "Des échantillons lunaires suggèrent que la plupart des principaux bassins de la Lune se sont formés il y a environ 3,9 milliards d'années au cours d'une période appelée le bombardement intensif tardif", selon la NASA. Cette découverte topographique qui intrigue les chercheurs pourrait donc nous fournir de précieuses informations sur notre propre planète et sa formation.

Plus on approche du Bassin du Pôle Sud-Aitken, plus l'attraction gravitationnelle augmente rapidement. "Nous avons fait des calculs et montré que le noyau de l'objet aurait effectivement pu rester suspendu sous le manteau de la Lune jusqu'à nos jours, au lieu de sombrer jusqu'au cœur de la Lune".

Dernières nouvelles