S-400: Ankara ripostera en cas de sanctions américaines

Erdogan  Méditerranée orientale Nous avons choisi la voie de la lutte pour nos propres intérêts et de ne pas se contenter de regarder en silence ce qui se passe autour de nous

Recep Tayyip Erdogan critique Emmanuel Macron pour ses propos sur les forages turcs en Méditerranée orientale

"Nous en avons fini avec ça".

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a réitéré qu'il n'y aura pas de marche arrière concernant l'achat du système de défense antiaérienne russe S-400. "Nous espérons que les S-400 seront livrés le mois prochain [en juillet, ndlr]", a-t-il déclaré le 12 juin lors d'une réunion de son parti AKP [le Parti de la justice et du développement, ndlr]. M.Erdogan doit rencontrer son homologue américain fin juin lors du sommet du G20. Si, d'ici à cette date, la Turquie n'a pas renoncé aux S-400, les pilotes turcs s'entraînant actuellement aux Etats-Unis sur le F-35 seront expulsés, d'après Washington.

La Russie entend livrer en juillet à la Turquie des systèmes de missiles de défense S-400, a déclaré mardi Iouri Ouchakov, conseiller du président russe Vladimir Poutine.

Les bureaux du consortium seront interdits au personnel des forces aériennes turques et les quatre appareils déjà achetés par la Turquie mais encore sur le sol américain ne seront pas livrés, avait expliqué la semaine dernière à la presse Ellen Lord, la ministre adjointe de la Défense chargée des acquisitions.

Dernières nouvelles