Un hacker pirate la Nasa avec un mini-ordinateur à 30 euros

La NASA a été piratée à l’aide d’un simple Raspberry PI à 30 euros

La NASA s'est fait pirater à l'aide d'un mini-ordinateur à 30 euros

Un hacker a infiltré le réseau informatique d'un centre de la NASA l'an dernier, forçant l'agence spatiale américaine à déconnecter temporairement des systèmes de contrôle des vols spatiaux du centre affecté. Et pourtant, un simple Raspberry PI à 35 dollars (30 euros) a suffi pour collecter des données, et ce pendant un an.

L'appareil, qui se branche sur des télévisions, est surtout utilisé dans l'apprentissage du code informatique aux enfants des pays en développement. Le Raspberry Pi en question s'était connecté sans autorisation au système du JPL. Ils ont pu voler environ 500 mégaoctets de données provenant de 23 fichiers, rapporte RTL. Deux fichiers confidentiels ont été volés, dont un qui contenait des données obtenues par le rover Curiosity, sur Mars, désormais éteint. "L'assaillant a réussi à s'introduire dans deux des trois réseaux principaux du JPL", révèle le rapport. Une autre concerne des données couvertes par la loi de contrôle à l'export de technologies pouvant être utilisées militairement. La Nasa évoque toutefois une faille importante et craint que les hackers puissent accéder à d'autres centres ailleurs dans le pays.

Dernières nouvelles