Sony, Microsoft et Nintendo contestent les taxes douanières américaines

Nintendo Sony et Microsoft s'unissent contre les taxes douanières du gouvernement américain

News business Nintendo Sony et Microsoft s'unissent contre les taxes douanières du gouvernement américain

D'abord, le contexte: début mai, insatisfait des négocations commerciales avec la Chine, le président Donald Trump annonçait une hausse des taxes douanières sur la majorité des produits fabriqués en Chine, cette imposition étant relevée de 10% à 25%. Un mois après, certaines entreprises américaines subissent ou s'inquiètent de voir leur activité largement perturbée par ces taxes.

Dans un courrier commun envoyé au représentant américain au Commerce, les trois grands constructeurs demandent que les consoles de jeux vidéo ne soient pas incluses dans la liste des produits concernés par ces nouvelles taxes douanières.

Dans la lettre, il est indiqué que 96% des consoles importées aux États-Unis proviennent de Chine et qu'il est impensable de délocaliser la production.

Des taxes de 25% renchériraient les prix des consoles de 840 millions de dollars pour les consommateurs, ont écrit les trois géants du secteur, qui vendent les consoles Xbox, PlayStation et Switch respectivement, dans un courrier daté du 17 juin et publié par le site d'informations Vice mercredi. Les trois signataires soulignent également que ces taxes menaceraient des "milliers" d'emplois et freineraient l'innovation dans le secteur.

Les marques n'hésitent pas à afficher clairement le fait que la position du gouvernement est contre-productive.

Au bout du compte, c'est toute l'industrie, des petits studios indépendants aux gros studios en passant par les distributeurs, les revendeurs et les consommateurs, qui serait impactée négativement selon le courrier.

Dernières nouvelles