Donald Trump lève une partie des sanctions visant Huawei — Embargo

Télécoms vers un allègement de l'arsenal américain anti Huawei

Voir les

Jusqu'à présent, et depuis l'embargo signé le 20 mai dernier par Donald Trump, en plus de voir ses produits bannis du marché d'outre-Atlantique, Huawei ne pouvait pas acheter des produits nord-américains si plus de 25 % des composants étaient fabriqués directement sur leur sol. "Tout va bien", a souligné Peter Navarro, considéré comme le principal artisan de l'offensive commerciale déclenchée contre la Chine par Donald Trump, sur la chaîne CNBC.

C'est sans doute le dossier le plus épineux qui illustre l'enjeu de ce conflit commercial: la domination des hautes technologies.

En quête d'une reprise des discussions avec Xi Jiping sur les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, Donald Trump a fait un premier pas en annonçant un allègement des restrictions imposées au groupe chinois.

"Les entreprises américains peuvent vendre du matériel à Huawei. Nous parlons d'équipement qui ne pose pas de grand problème de sécurité nationale ".

Pour Michael McFaul, professeur à l'Université de Stanford et ancien ambassadeur en Russie, la volte-face de Donald Trump invalide son propre argumentaire.

Difficile pour l'heure de savoir ce qu'un assouplissement des sanctions peut avoir comme conséquences pour Huawei, qui subit déjà les effets des sanctions américaines au travers d'une forte baisse des ventes.

Les Etats-Unis soupçonnent les systèmes de Huawei d'être utilisés par Pékin à des fins d'espionnage, ce qu'a toujours fermement nié le groupe.

Cela concerne-t-il pour autant la possibilité d'accéder à l'écosystème Android et aux services mobiles de Google, présents sur ses smartphones?

Mais quoi qu'il en soit, un accord sur Huawei ne serait sans doute pas de nature à résoudre la lutte entre les deux pays qui se disputent la domination technologique mondiale, estime Mme Sacks, notant que "Pékin n'abandonnera pas ses ambitions" en matière d'intelligence artificielle, objets connectés et 5G.

Dernières nouvelles