Raymond Barre suspecté d'avoir caché 7 millions d'euros en Suisse

Raymond Barre- Archives LyonMag

Raymond Barre aurait caché de l'argent en Suisse

L'ancien Premier ministre sous Valéry Giscard d'Estaing, Raymond Barre, est sous le coup d'une enquête.

Raymond Barre, le 16 février 2004, sur le plateau de France 2 pour l'enregistrement de l'émission "100 minutes pour convaincre" présentée par Olivier Mazerolle. Au total, c'est pas moins de 11 millions de francs suisses, soit 6,8 millions d'euros, que l'ancien ministre des Finances aurait dissimulés, selon les estimations du fisc français.

Les enquêteurs ont retracé la piste de la fortune suisse, dont la famille de Raymond Barre a hérité, grâce à un informateur anonyme qui a fourni une copie d'écran émanant du réseau intranet du Crédit suisse en 2013. Ces investigations ont démarré à la suite d'un signalement de la Direction générale des finances publiques (DGFiP), a précisé cette source.

Devant ce manque d'empressement, le parquet national financier ouvrira même en 2016 une information judiciaire, toujours en cours.

Les enfants de l'ancien Premier ministre auraient hérité d'un compte, crédité de près de sept millions d'euros au moment de sa mort.

Devant le silence de la famille Barre, le fisc a décidé de mener à l'époque "un examen de la situation fiscale personnelle" de la famille, en exigeant de cette dernière qu'elle justifie la provenance de l'ensemble de ses revenus et de son patrimoine, qui était évalué à 13,6 millions d'euros. Il avance alors un étonnant argument: "Il y a une personnalité toujours en vie qui pourrait être éclaboussée par cette affaire si l'existence du compte suisse était révélée".

Le Canard enchaîné affirme que les fils de l'ex-maire de Lyon, et troisième homme de l'élection présidentielle de 1988, ont depuis payé près d'un million d'euros pour régulariser leur situation fiscale.

Dernières nouvelles