Le port du Niqab interdit dans les institutions publiques — Tunisie

Tunisie le niqab sera interdit dans les institutions publiques annonce le Premier ministre

Le Premier Ministre tunisien Youssef Chahed le 27 juin 2019 à Tunis

Pour le moment cette décision est prise par le biais d'une circulaire "interdisant l'accès dans les locaux des administrations et les institutions publiques, à toute personne ayant le visage caché". Quant à l'interdiction du port du voile intégral dans l'espace public, la question doit faire l'objet d'une loi à débattre au sein de l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) selon la même source.

Cette décision intervient alors que le pays a été marqué par trois attentats suicides commis en une semaine à Tunis. "En 2014, le ministère de l'Intérieur tunisien avait permis à la police de procéder à un " contrôle renforcé " des personnes portant ce vêtement religieux, justifiant cette mesure par la lutte contre le terrorisme " en raison du recours de suspects au niqab (...) pour se déguiser et fuir la justice ".

En 2011, les femmes ont été autorisées à porter le hijab et le niqab en Tunisie après une interdiction de plusieurs décennies imposée par les présidents laïques Zine El Abidine Ben Ali et Habib Bourguiba, qui ont rejeté toutes les formes de la tenue islamique.

Après la révolution de 2011, la Tunisie a été confrontée à un essor de la mouvance jihadiste, responsable de la mort de dizaines de soldats et de policiers, mais aussi de nombreux civils et touristes étrangers. Il l'a été à nouveau le 28 juin, au lendemain du double attentat, pour un mois.

Dernières nouvelles