Téléphone, vitesse excessive : sur l'autoroute, les comportements dangereux explosent

L'inattention et les manœuvres dangereuses représentaient 30% des accidents mortels sur l'autoroute en 2018

L'inattention et les manœuvres dangereuses représentaient 30% des accidents mortels sur l'autoroute en 2018

À l'approche des premiers grands départs en vacances, le trafic sur les autoroutes se densifie. Dans son observatoire annuel, la Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France (Sanef) constate une hausse des infractions sur les autoroutes.

Dans cette étude, dévoilée par Europe 1, les experts de la Sanef pointent du doigt trois dangers principaux.

Après deux années de baisse, les excès de vitesse sont en hausse avec 43% des véhicules qui roulent au-dessus des limitations en vigueur.

La vitesse elle aussi est pointée du doigt comme facteur aggravant: et pour cause, un accident sur sept est lié à une vitesse excessive. En 2018, ils étaient 38% à rouler trop vite. "Sur 140.000 véhicules observés, 5.600 dépassent les 150 km/h ", a aussi indiqué Pascal Contremoulins sur FranceInfo. Les distances de sécurité sont de moins en moins respectées.

Le second danger est le téléphone au volant. Chez les chauffeurs poids-lourds, le chiffre monte même à 15%.

Autre phénomène inquiétant soulevé par la Sanef: 6% des automobilistes conduisent avec leur téléphone portable à la main sur l'autoroute, un chiffre qui a presque doublé depuis 2015.

On l'a tous vu maintes fois: des poids-lourds débordant sur la bande d'arrêt d'urgence. Enfin, 21% des camions ont tendance à déborder sur la bande d'arrêt d'urgence. Pire, un camion roule sur cette voie toutes les quinze minutes, ce qui rend cette zone très dangereuse.

C'est pourtant l'inattention qui provoque jusqu'à 30% des accidents mortels sur l'autoroute en 2018. Le simple fait de tenir le téléphone en main est suffisant pour la verbalisation.

Dernières nouvelles