Des scientifiques parviennent à rendre le virus invisible chez plusieurs souris — VIH

Sida Des chercheurs parviennent à éliminer le VIH du génome de souris infectées

RECHERCHE- Ils ont utilisé une combinaison de deux outils dont les antirétroviraux déjà utilisés dans le traitement du virusPlus

La National Basketball Association (NBA) et l'Agence française de développement (AFD), ont... Les prélèvements de sang, tissus lymphatiques, moelle épinière et cerveau ont en effet révélé que 30 % des 29 spécimens ayant bénéficié de cette nouvelle technique ne présentaient plus aucune trace du virus dans leur organisme.

Des chercheurs aux États-Unis sont parvenus à éliminer durablement le VIH, le virus responsable du sida, chez certaines souris infectées grâce à une combinaison de techniques. "Ces données apportent la preuve de concept que l'élimination de ce virus est possible", écrivent-ils en introduction de leur étude publiée début juillet dans Nature Communication. Les chercheurs ont eu d'abord recours à une forme de traitement antirétroviral à libération lente et à action prolongée, dite LASER ART (long-action slow-effective release antiviral therapy), et, dans un second temps, à la technique dite Crispr d'édition génétique. "C'est un premier pas important, vers un chemin beaucoup plus long pour l'éradication du virus", concluent-ils dans leur étude. Chez l'homme, seuls deux cas de rémission ont été enregistrés dans le monde, dans des contextes très particuliers, non généralisables à l'ensemble des malades.

Pour cette étude, les chercheurs ont combiné deux technologies de pointe.

À l'heure actuelle, l'arsenal thérapeutique contre le VIH repose sur les antirétroviraux, des médicaments qui, en bloquant diverses étapes du cycle de vie du virus, l'empêchent de se répliquer, évitant ainsi l'apparition de la maladie (le sida, dernier stade de l'infection par le VIH). Au point que les personnes séropositives qui prennent correctement leur traitement ne sont plus contaminantes. Sauf que dès que le traitement est arrêté, le virus redevient dangereux à nouveaux. Mais ils n'éradiquent pas le virus lui-même, qui reste latent dans l'organisme. Dès lors qu'un patient cesse de prendre son traitement, le virus reprend sa besogne. Seulement, des chercheurs viennent de parvenir à éradiquer le virus du Sida chez la souris, une première qui fait naître de bons espoirs chez les patients atteints.

Dernières nouvelles