L'édition ultime de la Ford GT MKII par Multimatic

Ford GT MKII (2019) : 700 chevaux réservés à la piste à Goodwood

Ford GT Mk II, la supercar brise ses chaînes

La Ford GT est l'une des supercars actuelles les plus reconnues, puisqu'elle porte l'héritage de l'engagement de Ford aux 24 Heures du Mans et le nom GT, que la marque à l'ovale bleue fait vivre depuis les années 60 et ses victoires entre 1966 et 1969 avec la GT40.

Ford nous avait fait miroiter une nouvelle version de sa super sportive GT la semaine dernière et voilà qu'elle se révèle dans le cadre du Festival de la vitesse de Goodwood, en Angleterre. Cette GT est le meilleur moyen de se glisser dans la peau d'un pilote qui passe la ligne d'arrivée pour remporter Le Mans.

La GT Mk II dispose d'un siège de course Sparco sur mesure avec un harnais à six points. Elle a été développée par Ford Performance en collaboration avec la firme ontarienne Multimatic en profitant de l'expertise gagnée dans le Championnat du monde d'endurance et le Championnat d'endurance WeatherTech de l'IMSA avec la Ford GT de course... sans toutefois tenir compte des règles et des limites imposées par les championnats de course!

Les évolutions sur la carrosserie se composent d'un nouveau splitter avant, diffuseur, déflecteurs d'aile et un grand aileron arrière qui permettent à la Mk2 de générer 400% (!) de plus d'appui que la GT Street-legal.

Toujours propulsée par le V6 3.5 L ECoBoost Biturbo, cette nouveauté annonce une puissance portée à 700 ch c'est à dire 50 ch de plus que sur la Ford GT " ordinaire " mais surtout 40% de puissance supplémentaire (+200 ch) par rapport à la voiture qui courait en WEC.

Cette nouvelle édition limitée de la supercar GT ne se contente pas de quelques retouches.

Hau Thai-Tang, Directeur du développement produit chez Ford a déclaré: "La GT Mk II libère tout le potentiel de la Ford GT sur circuit, sans aucune restriction de performance artificielle dictée par les organismes de réglementation des courses".

Les suspensions sont aussi directement issues du modèle de course, la monte pneumatique Michelin Pilot Sport permet des accélérations latérales de 2G.

La garde au sol ajustable et les modes de conduite de la routière ont été mis de côté au profit de nouveaux amortisseurs réglables sur cinq niveaux. Le système de refroidissement moteur a été retoqué puisqu'il associe désormais le refroidissement par air et par projection d'eau. Les freins sont en carbone-céramique (15,5 pouces à l'avant et 14,1 pouces à l'arrière). Une admission d'air montée sur le toit rappelant la prise d'air du moteur de la GT de course a été ajoutée sur la Mk II afin d'alimenter les refroidisseurs auxiliaires de moteur, d'embrayage et de transmission, pour une optimisation du refroidissement adapté aux conditions de piste les plus extrêmes. Le siège passager, lui, est proposé en option. Un système complet d'acquisition de données MoTeC a également été ajouté pour fournir des informations essentielles au piloe, il sert également d'affichage à la caméra arrière.

Dernières nouvelles