Le président Jair Bolsonaro défend le travail des enfants — Brésil

Brésil : le président Jair Bolsonaro défend le travail des enfants

Marquinhos au cœur d’une polémique

C'est une révélation qui fait l'effet d'une bombe au Brésil: des équipes du président Jair Bolsonaro auraient empêché les arbitres de communiquer avec le VAR pendant la demi-finale entre le Brésil et l'Argentine, en Copa America. "Mais s'il est en train de fumer du crack, personne ne dit rien", a déclaré le président d'extrême droite la veille lors de son émission hebdomadaire en direct sur Facebook.

L'AFA avait déjà envoyé jeudi un courrier à la Conmebol pour se plaindre de "grossières erreurs d'arbitrage", ainsi que de "manifestations politiques" de la part du président Bolsonaro.

La législation brésilienne interdit le travail des moins de 16 ans, excepté pour les apprentis, qui peuvent commencer à 14 ans. Ce dernier a jugé bon de défendre le travail des enfants en mettant en avant son exemple personnel."Regardez, en travaillant à la ferme à 9 ou 10 ans, cela ne m'a pas du tout desservi".

"J'ai travaillé depuis l'âge de 8 ans (...) et aujourd'hui, je suis qui je suis", a-t-il dit.

Selon l'Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE), quelque 2,5 millions d'enfants et d'adolescents âgés de 5 à 17 ans travaillent au Brésil.

Selon certains médias brésiliens, ces interférences pourraient avoir été causées par le système de radio utilisé par les services de sécurité de Jair Bolsonaro, présent lors de la rencontre. Un scandale qui prend de l'ampleur, alors que la finale doit opposer ce dimanche le Brésil au Pérou. en présence de Jair Bolsonaro.

Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de l'exécutif jusqu'à fin juin 2019, avait expliqué avoir remarqué la lettre adressée au président par l'enfant dans laquelle il expliquait admirer le sens des affaires du magnat de l'immobilier, qu'il avait lui-même un esprit d'entrepreneur et qu'il serait "honoré" de tondre bénévolement la pelouse la Maison Blanche.

Dernières nouvelles