Une amende record de 230 millions pour vol de données — British Airways

Vol de données: Lourde sanction pour British Airways

Données personnelles : lourde amende contre British Airways

" Nous avons l'intention de prendre toutes les mesures appropriées pour défendre vigoureusement la position de la compagnie aérienne, y compris en faisant appel si nécessaire ", prévient Willie Walsh, directeur général de IAG (International Airlines Group), la maison-mère de British Airways.

Dans un communiqué, les dirigeants de la société se déclarent " déçus " par le montant envisagé pour l'amende: ils rappellent qu'ils ont communiqué rapidement suite à cette faille de sécurité et qu'aucune activité frauduleuse n'a été détectée sur les comptes bancaires des clients touchés par cette attaque. Elle s'est vue infliger une amende de 183 millions de livres sterling, soit 1,5% de son chiffre d'affaires pour l'exercice 2017 par l'organisme britannique chargé de la protection des données personnelles (ICO), après un vol de données financières de centaines de milliers de clients l'an passé.

Peu après, l'ICO a confirmé avoir l'intention d'infliger exactement 183,390 millions de livres d'amende à la compagnie aérienne après avoir conduit " une enquête approfondie ". L'ICO met en avant la redirection d'une partie du trafic des utilisateurs sur le site de British Airways vers un site frauduleux.

British Airways va faire part de ses observations à l'ICO. Les informations volées portaient sur le nom, l'adresse, l'e-mail et surtout les données de cartes bancaires (numéro, date d'expiration, code sécurisé à trois chiffres).

Lire aussi Quelle est la meilleure compagnie aérienne en 2019?

Au total, 380.000 cartes de paiement avaient été touchées par une cyberattaque ayant visé la compagnie aérienne.

L'amende de l'ICO est en rapport avec des infractions au Règlement général sur la protection des données.

British Airways avait promis en septembre des compensations pour les voyageurs financièrement lésés.

" Les entreprises conservent de plus en plus de données personnelles sur Internet, mais si elles les perdent, elles sont exposées à des conséquences importantes dans le monde réel, comme le montre l'annonce d'aujourd'hui", a-t-il expliqué.

Ce vol de données, néfaste pour la crédibilité du transporteur, avait d'autant plus inquiété que la compagnie n'en était pas à son premier problème informatique: une panne géante avait touché ses systèmes en mai 2017 en raison d'un problème d'alimentation électrique.

Dernières nouvelles