L’homéopathie ne sera plus remboursée à partir de 2021

Remboursement de l'homéopathie: Emmanuel Macron a tranch

Homéopathie, Macron a choisi

Après plusieurs mois de débat, le gouvernement a pris sa décision: comme l'indiquait France 2, il opte pour un déremboursement total de l'homéopathie d'ici deux ans. Elle ne sera plus remboursée par la Sécurité sociale à partir de 2021, après une "étape intermédiaire" d'un an où un remboursement réduit à 15% sera appliqué, "pour permettre aux patients, aux industriels et aux prescripteurs de s'adapter", a appris l'AFP mardi auprès du ministère de la Santé.

"J'ai toujours dit que je suivrais l'avis de la Haute autorité de santé, j'ai donc décidé d'engager la procédure de déremboursement total", affirme ce mardi soir, dans un entretien à lire sur le site internet du Parisien la ministre de la Santé Agnès Buzyn. La commission de la transparence de cet organisme chargé d'évaluer les médicaments avait conclu que les produits homéopathiques n'avaient "pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d'un remboursement". "Boiron fera tout pour combattre une éventuelle décision de déremboursement qui va à l'encontre d'une pratique éminemment populaire", affirme le groupe dans un communiqué.

L'autre solution pourrait être de dérembourser partiellement l'homéopathie. En 2004, le taux de remboursement avait déjà été abaissé de 65% à 35% du prix des traitements homéopathiques.

Les laboratoires assurent qu'un déremboursement menacerait 1300 emplois (1000 chez Boiron et 300 chez le français Lehning et le suisse Weleda).

Mettant en avant le "pouvoir d'achat" et la "liberté de choix des patients", le président des Hauts-de-France et ancien ministre de la Santé Xavier Bertrand avait ainsi demandé à Emmanuel Macron de "maintenir un taux de 15%" au moins. La ministre, médecin hématologue de formation, a fait valoir auprès de l'Élysée qu'il y allait de sa "crédibilité scientifique", rapporte notamment le Canard Enchaîné.

Dernières nouvelles