Paracétamol : Attention au surdosage

Un boîte de Dafalgan

Un boîte de Dafalgan. REUTERS Regis Duvignau

L'Agence du médicament a donc pris des mesures: l'avertissement "Surdosage = danger".

Un logo portant ce message devra ainsi apparaître en rouge et en majuscule sur les boîtes, accompagné d'un message de rappel.

Environ 200 médicaments à base de paracétamol seront concernés par cette nouvelle réglementation. Pour prévenir les malades, l'Agence demande à ce que des messages d'alerte soient présents sur les boîtes concernées, y compris le Doliprane, le Dafalgan ou le Fervex. Nous le voulions direct et visible. Ce message sera assorti d'informations visant à réduire le risque de surdosage et donc d'atteinte hépatique, sur la face arrière, au verso, de la boîte: dose maximale par prise et par jour, respect du délai entre deux prises, exclusion de la prise d'un autre médicament contenant du paracétamol. D'après une information de nos confrères du Parisien, l'Agence nationale de sécurité du médicament et de santé publique (ANSM) a donné neuf mois aux laboratoires pharmaceutiques pour sur leurs boîtes de médicaments, la mention " Surdosage = danger.

Pourtant, d'après l'ANSM c'est "le médicament le plus couramment prescrit et utilisé, comme antalgique (antidouleur) ou antipyrétique (anti-fièvre) chez les adultes et les enfants". En dix ans, leurs ventes ont augmenté de 53 %. Un milliard de boîtes s'écoulent chaque année. Il ne faut pas non plus mélanger les médicaments contenant du paracétamol. Pour certaines personnes (moins de 50 kilos, maladie du foie, maladie grave du rein, alcoolisme chronique...), l'avis du médecin est recommandé avant de prendre du paracétamol. Enfin n'oubliez pas de respecter les doses prescrites. "Mais en surdosage, il est la première cause de greffe hépatique d'origine médicamenteuse", explique l'ANSM dans un communiqué.

Vérifier s'il y a du paracétamol dans les autres médicaments utilisés sur la même période.

Dernières nouvelles