Victoire judiciaire, il jubile en raillant son cancer — Bernard Tapie

Bernard Tapie le 4 avril dernier

Bernard Tapie le 4 avril dernier

Interrogée par la chaîne d'informations en continu, son épouse Dominique a eu ces mots: "C'est le plus beau jour de sa vie!". Il vient de le remporter, contre toute attente. "C'est ma plus belle chimio!", se serait-il même exclamé en apprenant le jugement.

Bernard Tapie n'est pas au tribunal ce mardi 9 juillet 2019 en raison de la récidive de son cancer. "Je suis très ému". Cela a été pour lui une joie immense. "On va d'abord attendre que cette décision pénale soit définitive".

L'homme d'affaires de 76 ans était accusé d'escroquerie et détournement de fonds publics, l'accusation jugeant qu'il avait faussé l'arbitrage qui lui avait à l'époque permis de percevoir plus de 400 millions d'Euros. Il s'était vu accorder en juillet 2008 par un tribunal arbitral privé la somme inédite de 45 millions d'euros au seul titre du préjudice moral, pour réparer la " faute " de l'ex-banque publique lors de la revente de l'équipementier sportif Adidas.

Le tribunal a estimé qu' "aucun élément du dossier ne permet d'affirmer " l'existence d'une " fraude ". Tous les prévenus ont donc été relaxés. Ils ont réclamé une peine " symbolique " de trois ans d'emprisonnement ferme contre Pierre Estoup, 92 ans et absent au procès pour raisons médicales, et trois ans avec sursis contre Maurice Lantourne. Dans cette affaire Christine Lagarde, tout juste nommée à la BCE, avait déjà été condamnée par la Cour de justice de la République pour "négligence". Selon BFMTV, qui cite un proche de Bernard Tapie, l'homme d'affaires a régi en faisant de l'humour sur sa maladie. Alors que le parquet avait requis cinq ans de prison pour "escroquerie" et "détournement de fonds publics", Bernard Tapie est relaxé.

La relaxe prononcée ce mardi par le tribunal correctionnel n'est cependant pas l'épilogue d'une affaire tentaculaire.

Le parquet de Paris va-t-il désormais faire appel? Surtout, l'arbitrage ayant déjà été annulé en 2015 par la justice civile, Bernard Tapie, en faillite depuis 1994, reste condamné à rembourser les millions perçus.

Dernières nouvelles