Ford et VW s'allient dans les véhicules autonomes et électriques - Infos Reuters

Ford et Volkswagen étendent leur alliance aux voitures autonomes et électriques

Volkswagen : et Ford élargissent leur alliance | Zone bourse

Volkswagen, des Audi, des Seat, des Skoda et, pourquoi pas, des Ford.

"Notre alliance mondiale commence à devenir de plus en plus prometteuse et nous continuons à examiner d'autres domaines dans lesquels nous pourrions collaborer" a admis Herbert Diess, le président du directoire de Volkswagen lors de la présentation de cette nouvelle stratégie. Quelques mois plus tard, les relations entre les deux partenaires semblent toujours être au beau fixe, et les projets se multiplient, comme vient de l'annoncer l'agence de presse américaine Reuters.

VW investira 2,6 milliards de dollars dans Argo AI, l'entreprise de voitures autonomes de Ford, et rachètera 500 millions de dollars d'actions Argo à Ford, donnant ainsi aux deux constructeurs une part égale à la mise en route. Ainsi Ford va utiliser, en Europe dans un premier temps, la plateforme MEB du groupe VW pour produire un modèle électrique à partir de 2023.

L'alliance, qui couvre des collaborations en dehors des investissements communs de Volkswagen et de Ford dans Argo AI, n'entraîne aucune propriété croisée entre les deux sociétés et est indépendante de l'investissement dans Argo AI. Les deux constructeurs automobiles ont décidé d'élargir leur coopération aux domaines de l'électromobilité et de la conduite autonome.

Après avoir officialisé leur alliance dans l'univers du VUL et des pick-up en janvier dernier à Détroit, Herbert Diess et Jim Hackett, les patrons de VW et Ford, se sont retrouvés à New York pour donner encore plus de corps à leur alliance. Un second véhicule est déjà en discussion, mais Ford a déjà prévu de vendre 600 000 véhicules sur cette plateforme en 6 ans.

Le constructeur allemand va apporter un milliard de dollars de capitaux et l'équivalent de 1,6 milliard de ses propres activités, a ajouté la source, selon laquelle Volkswagen et Ford deviendront ainsi actionnaires à égalité de cette entité. Ford pourra construire au moins une de ses voitures électriques sur la même plateforme.

Le secteur est bousculé par les technologies autonomes et électriques, qui exigent de gros investissements se chiffrant en milliards de dollars.

Honda a investi dans Cruise, la filiale de développement des voitures autonomes de General Motors (GM), tandis que le groupe italo-américain Fiat Chrysler et le français Renault ont essayé récemment de fusionner sans succès. Alors que Ford pourra se servir de la technologie du groupe allemand sans avoir à investir massivement dans des travaux R&D, Volkswagen pourra bénéficier des économies d'échelle pour mieux rentabiliser et démocratiser sa plateforme. Des Ford électriques qu'il faudra ajouter aux 15 millions de véhicules électrique MEB que le groupe VW souhaite produire durant la prochaine décennie.

" La compréhension interculturelle est cruciale".

Dernières nouvelles