Le régulateur américain en faveur d'une amende de 5 milliards de — Facebook

Le logo Facebook sur la cryptomonnaie Bitcoin  REUTERS  Dado Ruvic  Illustration

Le logo Facebook sur la cryptomonnaie Bitcoin REUTERS Dado Ruvic Illustration

Il est reproché à l'entreprise d'avoir fournir les données de ses utilisateurs lors de nombreuses échéances électorales dont la dernière présidentielle américaine.

L'autorité a commencé son enquête en mars 2018 lorsqu'elle a découvert que Cambridge Analytica, à des fins politiques, était entré en possession des données d'environ 87 millions d'utilisateurs de Facebook. Le réseau social pourrait payer de 5 milliards de dollars. "La question n'est toujours pas résolue, et il n'y a aucune garantie quant au moment ou aux modalités de tout résultat final ".

Facebook avait déjà mis de côté dans les comptes du premier trimestre de l'année un montant de 3 milliards de dollars pour faire face à la sanction prévue.

L'affaire va maintenant être examinée par le ministère de la Justice. "Les examens du département de la justice font partie de la procédure de la FTC, mais ne changent généralement pas lissue de la décision de la FTC ".

Toutefois, cet accord avec la FTC ne devrait donner qu'un très bref répit au réseau social. Cependant, plusieurs associations ainsi que des législateurs ont déjà exprimé leur mécontentement.

C'est en tout cas l'interprétation de l'association de défense des consommateurs Public Knowledge. Des pratiques qui contreviennent pourtant aux conditions d'utilisation que s'est fixée la société. L'idée serait de séparer Facebook, Instagram et WhatsApp afin de diminuer l'influence de l'entreprise le marché.

La sénatrice Elizabeth Warren a profité de l'occasion pour réitérer ses appels pour démanteler Facebook. Les actions de Facebook ont clôturé à 204,87 $ vendredi et ont ajouté 24 cents après les heures normales.

Lire aussi La Libra de Facebook va-t-elle supplanter le Bitcoin? Selon elle, ces entreprises ont trop de pouvoir sur l'économie, la société et la démocratie.

"La FTC vient d'offrir à Facebook un cadeau de Noël cinq mois plus tôt", a-t-il déclaré. "Cette amende est une fraction du chiffre d'affaires annuel de Facebook ".

"Cela ferme un chapitre sombre et le place dans le rétroviseur avec Cambridge Analytica", a déclaré Daniel Ives, analyste chez Wedbush.

Que pensez-vous des avis selon lesquels il faudrait démanteler Facebook?

Dernières nouvelles