Plusieurs morts dans une attaque contre un hôtel de Kismayo

Attaque terroriste d'un hôtel en Somalie au moins 26 morts

Attaque islamiste contre un hôtel en Somalie: au moins sept morts

"L'explosion a été énorme, puis des hommes armés sont entrés et ont échangé des coups de feu avec les forces de sécurité". Des hommes armés ont ensuite ouvert le feu contre l'établissement hôtelier tuant plusieurs personnes, déclaré à l'AFP un responsable local de la sécurité, Abdiweli Mohamed.

Une source sécuritaire a affirmé samedi matin que les forces de sécurité somaliennes ont pris le contrôle de l'hôtel et que les quatre membres du commando ont été tués. Il a ajouté que le bilan pourrait être plus lourd. "Le bâtiment entier est en ruines, il y a des corps morts et des blessés qui ont été récupérés à l'intérieur, et les forces de sécurité ont bouclé toute la zone ", a expliqué un témoin. Selon plusieurs sources locales, l'hôtel abritait surtout des hommes d'affaires et des hommes politiques qui étaient en ville pour la préparation de l'élection présidentielle dans la région semi-autonome du Jubaland, prévue fin août.

Les Shebab ont revendiqué dans un communiqué l'attaque contre ceux qu'ils ont qualifiés d'"officiels apostats de l'administration du Jubaland".

Le Syndicat somalien des journalistes (SJS) a annoncé la mort de deux journalistes, Mohamed Omar Sahal, correspondant de la chaîne SBC, et Hodan Naleyeh, journaliste et fondatrice de la chaîne Integration TV.

Une association des journalistes de Somalie a confirmé que deux journalistes figuraient parmi les personnes tuées dans l'attentat.

Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebabs ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions.

La mission des États-Unis en Somalie a "condamné" cette attaque et promis de continuer à œuvrer pour "le combat contre l'extrémisme violent en Somalie". L'Amisom a dénoncé dans les shebab un groupe doté d'intentions "criminelles, meurtrières et destructives", qui ne peut prétendre lutter pour la "bonne gouvernance" du pays.

S'exprimant à l'AFP, il a indiqué que la situation est désormais sous contrôle étant donné que le dernier élément du commando terroriste a été abattu.

Dernières nouvelles