Échec de la fusée européenne Vega — Espace

Echec du lancement d’une fusée Vega Une anomalie majeure s’est produite

Arianespace échoue pour la première fois à lancer sa fusée Vega

"Cet échec de Vega nous rappelle une fois encore que nous faisons un métier difficile, où la frontière entre le succès et l'échec est extrêmement ténue", a réagi Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d'études spatiales (Cnes) dans un communiqué.

C'est la premier ratage pour ce lanceur français léger, qui devait mettre en orbite un satellite émirati.

Plus de deux minutes après son décollage depuis le Centre spatial guyanais (CSG) à Kourou et juste après l'allumage du deuxième étage, Arianespace indique qu'un lanceur Vega a connu une anomalie.

C'était le quinzième vol du lanceur léger européen, mis en service en février 2012, qui avait jusqu'à présent affiché un taux de réussite de 100 %.

Après avoir présenté ses excuses pour l'échec de cette mission et la perte du chargement, Arianespace a indiqué qu'une enquête était ouverte pour déterminer les causes de cette catastrophe.

La retransmission vidéo du lancement a montré qu'après deux minutes, la trajectoire du lanceur avait dévié de la normale, puis s'est nettement dégradée.

" Les analyses de données sont en cours pour préciser les raisons de cet échec".

Prévu dans la nuit de vendredi à samedi à Kourou, il avait été reprogrammé une première fois à cause du vent puis à nouveau dimanche pour les mêmes raisons.

Reporté à deux reprises en raison des conditions météorologiques, le vol VV15 devait placer sur une orbite héliosynchrone à 661 km, le satellite FalconEye1 d'observation de la Terre (environ 1,2 tonne au décollage) pour le compte des Émirats arabes unis.

Les opérations de préparation de la prochaine mission du lanceur Ariane 5 prévue fin juillet se poursuivent au Centre Spatial Guyanais, a précisé la société. Sixième lancementCe satellite avait été développé par un consortium mené par Airbus Defence and Space en tant que mandataire et Thales Alenia Space en comaîtrise d'oeuvre.

Dernières nouvelles