Hamilton gagne dans ses terres, à Silverstone, Stroll 13e

Lando Norris et Carlos Sainz au Grand Prix de Grande Bretagne 2019

GP de Grande-Bretagne : Devant son public, Hamilton s'est encore montré le plus fort

Il a aussi porté à 39 points son avance sur Bottas au classement des pilotes. Si le Finlandais a su conserver la main au premier virage, la bataille entre les deux Flèches d'Argent a copieusement animé le début de course. Historiquement, Red Bull fait toutefois rarement preuve de patience avec ses jeunes pilotes.

Mais ce Grand Prix de Grande-Bretagne a changé du tout au tout au 20eme tour.

Alors que Bottas venait de rentrer par les stands, l'Italien Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) est parti à la faute, obligeant la voiture de sécurité à entrer en piste. Un arrêt express qui a permis au Britannique de conserver l'avantage sur son coéquipier. Une fois la voiture de sécurité effacée, il n'a plus jamais été inquiété par Bottas. Vettel et Gasly au départ, Verstappen et Leclerc au chat et à la souris pendant 20 tours, et en point d'orgue Verstappen et Vettel à douze tours de l'arrivée.

" Je pensais avoir de la place à l'intérieur, mais ça n'a pas été le cas, a dit Vettel". Sebastian Vettel, lui, est reparti dernier et a reçu une pénalité en bonus. Hamilton en a profité pour lui aussi s'arrêter aux garages et rester devant son équipier. Le pilote Mercedes, dans la manœuvre, a sauvé sa deuxième place face à Charles Leclerc et Pierre Gasly, bénéficiaires de l'accrochage entre leurs coéquipiers respectifs. Non content de s'imposer avec près de 25 secondes d'avance, le Britannique a mis un point d'honneur, malgré des pneus durs ayant plus de 30 tours dans les jambes, à signer le meilleur tour du Grand Prix, battant nettement le record du circuit de Silverstone. Lance Stroll a fini 13e. Avec désormais six succès, il devance son compatriote Jim Clark et le Français Alain Prost, cinq victoires chacun. Bien aidé par l'accrochage Vettel-Verstappen, Gasly a ainsi terminé pour la première fois devant son coéquipier en course, égalant avec sa 4e place son meilleur résultat en carrière (Bahreïn 2018, au volant d'une Toro Rosso). L'Australien devance Kimi Räikkönen et Danill Kvyat alors que son coéquipier complète le Top 10.

Haas au fond du trou: Pour enrayer la mauvaise spirale des derniers Grands Prix (0 point sur les 3 dernières courses), l'écurie américaine avait opté pour une radicale remise à plat ce week-end, puisque Günther Steiner et ses hommes avaient décidé d'atrribuer à Romain Grosjean le package aérodynamique de Melbourne et à Kevin Magnussen celui, évolué, des dernières courses, afin de comparer les performances des deux voitures.

Un Grand Prix de Grande-Bretagne qui permet à Lewis Hamilton de creuser un peu plus l'écart sur Valtteri Bottas au championnat du monde alors que la mi-saison sera atteinte lors de la prochaine course, en Allemagne.

Dernières nouvelles