Homéopathie : Déremboursement programmé dès 2021 - Allo-Médecins

La haute autorité de santé avait préconisé le déremboursement

La haute autorité de santé avait préconisé le déremboursement. MAXPPP

Les granules commercialisés par Boiron, Weleda et Lehming, aujourd'hui remboursés à hauteur de 30 % quand ils sont prescrits (et uniquement une partie des préparations) ne seraient donc plus pris en charge par la Sécurité sociale.

L'homéopathie ne sera plus remboursée par la sécurité sociale d'ici à un an et demi, a donc tranché le gouvernement, se rangeant ainsi à l'avis de la Haute autorité de santé (HAS) qui avait conclu à l'absence d'efficacité avérée de ces produits pharmaceutiques. Agnès Buzyn se laisse ainsi le temps de faire de la pédagogie auprès des Français et des très nombreux prescripteurs.

"J'ai toujours dit que je suivrais l'avis de la Haute Autorité de santé (HAS), j'ai donc décidé d'engager la procédure de déremboursement total", a déclaré la ministre dans une interview publiée ce mardi sur le site du Parisien.

Pour justifier ce choix, la ministre de la Santé a affirmé que l'évaluation de la HAS sur les produits homéopathiques avait joué un rôle dans la décision: " La HAS vient de rendre une évaluation indépendante et estime, après analyse de 800 études sur le bénéfice pour les patients, que ces granules ont une efficacité équivalente à un placebo.

Disant assumer le caractère "impopulaire" de cette mesure, Agnès Buzyn souligne que le déremboursement n'empêchera pas les médecins de continuer à prescrire de l'homéopathie, ni les Français d'en acheter. Qui fixe les étapes de ce déremboursement annoncé, effectif en deux temps. Le taux de remboursement descendra dans un premier temps à 15 %, dès 2020, avant d'être nul, au 1er janvier 2021.

La France n'est pas le seul pays à s'interroger sur l'homéopathie: si l'Allemagne continue de la rembourser ce n'est plus le cas du Royaume-Uni depuis 2017 sauf en Écosse. Mais cette mesure, qui risque de faire grincer des dents dans la population, ne sera effective qu'au 1er janvier 2021. Le laboratoire ne semble pas encore prêt à déposer les armes, annonçant la publication prochaine d'éléments "qui remettent totalement en question l'avis de la HAS". D'ailleurs, les académies de médecine et pharmacie ont réaffirmé leurs positions sur cette pratique et se sont prononcées pour le déremboursement.

Moins de 10 % de Français concernés L'an dernier, selon l'Assurance maladie, le remboursement de l'homéopathie a représenté 126,8 millions d'euros sur un total d'environ 20 milliards d'euros pour l'ensemble des médicaments remboursés.

Dernières nouvelles