Boeing 737 MAX : Ryanair est contraint de fermer des bases !

La compagnie irlandaise prévoit de recevoir 30 Boeing 737 MAX d’ici à mai 2020 au lieu des 58 prévus

La compagnie irlandaise prévoit de recevoir 30 Boeing 737 MAX d’ici à mai 2020 au lieu des 58 prévus. Ryanair

La crise du Boeing 737 MAX rattrape Ryanair.

Le transporteur aérien Ryanair a annoncé mardi qu'il allait fermer des bases aéroportuaires cet hiver et à l'été 2020 à cause des reports de livraison du Boeing 737 MAX, dont la flotte est clouée au sol après deux accidents.

Ryanair a ajouté que cela aurait un impact sur l'emploi dans la mesure où il fermerait ou réduirait certaines de ses bases pour les horaires d'hiver 2019 et d'été 2020. Le groupe escompte recevoir ces avions à compter de janvier ou février 2020, mais à un rythme moindre qu'initialement prévu: pour l'été prochain (2020), il attend désormais 30 de ces appareils, contre 58 auparavant. Depuis, le flou règne sur le calendrier de reprise des vols, dans l'attente du feu vert des autorités de l'aviation civile. Nous pensons qu'il est plus prudent de décaler ce plan de reprise de plusieurs mois, potentiellement jusqu'à décembre. Le groupe aérien lowcost a commandé 135 Boeing 737 MAX 200 et posé une option sur 75 supplémentaires. D'où l'abaissement des prévisions: le trafic de l'été 2020 ne devrait plus progresser de 7%, mais de 3% seulement, ce qui ramènerait la prévision du nombre de passagers transportés en 2020/2021 de 162 à 157 millions. Il n'a pas le choix pour le moment: la totalité de sa flotte provient des usines de l'Américain.

Ryanair étant entièrement dépendant de Boeing, les problèmes du 737 MAX constituent donc un frein à ses ambitions de croissance.

Par ailleurs, la crise du Boeing pourrait être l'occasion, pour Ryanair et d'autres compagnies européennes, de faire un peu de ménage dans leurs opérations les moins rentables et de réduire l'excédent d'offre sur le marché européen.

"American Airlines reste convaincue que les mises à jour logicielles imminentes du Boeing 737 MAX, ainsi que les nouveaux éléments de formation élaborés par Boeing en coordination avec nos partenaires syndicaux, entraîneront la recertification de l'avion cette année", a déclaré la compagnie aérienne dans un communiqué publié dimanche.

Dernières nouvelles