Démission de François de Rugy : il "savait" que c'était terminé

Aujourd'hui dans

Aujourd'hui dans"24h Pujadas: La démission de François De Rugy

François De Rugy a annoncé mardi après-midi sa démission de son poste de Ministre de la transition écologique, moins d'une semaine après les révélations du site Médiapart sur son train de vie, jugé luxueux. C'est alors que le ministre aurait annoncé au Premier ministre sa démission.

M.de Rugy, âgé de 45 ans, s'est aussi indigné contre "la volonté de nuire, de salir, de démolir" de Mediapart qui a en premier dévoilé mardi dernier des agapes dispendieuses lorsqu'il était président de l'Assemblée entre juin 2017 et septembre 2018.

"Comment ne pas penser aux mots de François Mitterrand en hommage à Pierre Bérégovoy", a tweeté l'ancien ministre de la Transition écologique, en joignant une vidéo du discours prononcé par l'ancien président socialiste lors des obsèques, le 4 mai 1993, de son ancien Premier ministre. " Mais "ce n'est pas tout", renchérit La Tribune de Genève puisque "devenu ministre, François de Rugy a fait réaliser des travaux dans sa nouvelle résidence pour 63000 euros". L'ancien président de l'Assemblée nationale a dû se pencher sur des dossiers hérités du début du quinquennat, qui ont pour certains été tranchés en haut lieu, ce qui a diminué le périmètre de son action. "Je prends acte de la démission de François de Rugy du Gouvernement".

Barbara Pompili, députée LREM et proche de François de Rugy, a cependant déploré sa "légèreté dans la gestion des moyens publics". En ce sens, le député de Loire-Atlantique a affirmé avoir "déposé ce matin (mardi) une plainte pénale en diffamation" contre le site d'investigation.

Le 16, jour de la démission de François de Rugy, Mediapart précise qu'il aurait utilisé ses frais de mandat de député pour payer une partie de ses cotisations d'élu à EELV, tout en les déduisant du calcul de ses impôts. Documents, photos et témoignages à l'appui, le journal en ligne recense une dizaine de ces dîners, qui rassemblaient des invités appartenant pour l'essentiel au cercle relationnel et amical de son épouse Séverine de Rugy, journaliste au magazine Gala.

Une décision qui arrive à point nommé, alors que depuis plusieurs jours, l'exécutif tentait d'éclaircir cette affaire: selon Europe 1, dès lundi, Emmanuel Macron aurait demandé à Edouard Philippe "d'apporter toute la clarté" sur cette affaire, afin de prendre des décisions sur la base de "faits".

Dernières nouvelles