Incendie meurtrier dans un studio d'animation au Japon

Le studio Kyoto Animation victime d'un incendie criminel

12 personnes «sans signes vitaux» trouvées dans un studio d'animation incendié à Kyoto - images

Un studio d'animation japonais réputé a été la proie d'un très violent incendie ce jeudi à Uji, dans la préfecture de Kyoto. Il était éteint trois heures plus tard, même si des images de télévision montraient de la fumée blanche s'échappant des fenêtres du bâtiment.

Le feu s'est déclaré vers 10h30 ce jeudi (heure locale, 03h30 heure de Paris) dans un immeuble de 3 étages de la compagnie Kyoto Animation, l'une des plus réputées du pays.

Au total, 24 personnes sont mortes, indiquent les pompiers. "Nous continuons les opérations de secours, d'évacuer des individus coincés à l'intérieur, dont certains sont peut-être incapables de se mouvoir seuls", a précisé un autre porte-parole des sauveteurs un peu plus tard. Les services de secours, qui ont dépêché sur les lieux 35 camions de pompiers et d'autres véhicules, ont fait état de "nombreux blessés" parmi lesquels des personnes transportées à l'hôpital dans un état inconscient.

" Il a dit "vous allez mourir" ", selon un témoignage recueilli par la chaîne publique NHK". Selon les pompiers, l'incendie pourrait être d'origine criminelle. "J'ai entendu deux fortes explosions ", a déclaré un témoin à NHK.

Pour le moment, plusieurs morts ont été confirmée par la Police de Kyoto, 10 blessés graves, et 28 blessés modérés à légers.

Le studio Kyoto Animation est notamment connu pour ses excellentes séries animées K-ON!

La firme, qui comprend aussi une école d'animation, possède deux immeubles de studios (dont celui qui a été incendié) et a son siège dans la préfecture de Kyoto. "Le décès d'une personne non identifiée a été confirmé", a déclaré un porte-parole des soldats du feu de la ville.

Selon les médias, l'incendiaire présumé est un quadragénaire qui est lui aussi blessé, et est hospitalisé sous surveillance policière. Elle emploie environ 160 personnes.

Dernières nouvelles