20 millions d'enfants sans vaccins essentiels à leur survie

5437685854_d630fceaff_b

Santé publique : les taux de vaccination stagnent

Notons enfin que, pour la première fois, des données sont aussi disponibles pour ce qui est de la couverture vaccinale contre le papillomavirus humain (HPV), qui protège en partie les jeunes filles du cancer du col de l'utérus. Celui-ci est utilisé avant l'entrée dans la vie sexuelle active et permet de protéger contre le cancer du col de l'utérus. "Parce quela rougeole est une maladie extrêmement contagieuse, une épidémie cible les communautés qui n'ont pas bénéficié des vaccins du fait de problèmes d'accès, de coûts ou, parfois, d'un relâchement de la vigilance".

En collaboration avec des partenaires comme Gavi, l'Alliance du Vaccin et l'OMS, l'UNICEF apporte son soutien aux pays afin de leur permettre de renforcer leurs programmes de vaccination et leurs interventions en cas d'épidémie, notamment en vaccinant tous les enfants dans le cadre de la vaccination de routine, en organisant des campagnes d'urgence, ainsi qu'en formant et en dotant de l'équipement nécessaire les travailleurs et travailleuses de la santé qui sont l'un des maillons essentiels d'un système de soins primaires de qualité. C'est en ces termes que l'Organisation des Nations unies (ONU) décrit l'évolution de la couverture vaccinale dans le monde.

A l'échelle mondiale, la couverture vaccinale par les trois doses du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche et une dose du vaccin antirougeoleux stagne à environ 86 %.

Certes, ce taux de vaccination est considéré comme élevé, mais demeure insuffisant, souligne l'ONU.

Rien qu'en 2018, près de 350 000 cas de rougeole ont été signalés dans le monde selon la structure onusienne de l'information. Les premiers chiffres concernant 2019 ne sont guère encourageants. "Bien qu'aujourd'hui la plupart des enfants soient vaccinés, ils sont encore trop nombreux à être laissés de côté et ce sont souvent - ce qui est inacceptable - ceux qui sont le plus exposés au risque de maladie - les plus pauvres, les plus marginalisés, ceux qui sont touchés par les conflits et obligés de fuir leurs foyers - qui sont régulièrement oubliés". Et en 2019, à la fin du premier trimestre, il y avait déjà quatre fois plus de cas de rougeole que sur le premier trimestre 2018. Elle a également pointé la "prolifération des fausses informations" sur ce vaccin.

Dans plusieurs autres pays ayant une incidence et une couverture élevées, des groupes importants de personnes n'ont pas reçu de vaccin contre la rougeole dans le passé. Et ce, sur la base d'un rapport publié en 1998, et dont l'auteur, le Britannique Andrew Wakefield, avait lui-même avoué avoir falsifié ses résultats.

Le trafic routier sur l'autoroute A12 entre Vevey et Châtel-St-Denis est.

Vendredi après-midi, une moto est entrée en collision avec une voiture à.

Le Sénat américain a ratifié mercredi la convention de double imposition avec.

L'organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré vendredi que l'épidémie.

La secrétaire d'Etat aux affaires étrangères, Pascale Baeriswyl, se rend ce.

Dernières nouvelles