Tour de France - Egan Bernal chipe le maillot jaune à Alaphilippe

Tour de France - Egan Bernal chipe le maillot jaune à Alaphilippe

Tour de France - Egan Bernal chipe le maillot jaune à Alaphilippe

Ça a commencé fort alors que l'autre espoir français pour le titre, Thibaut Pinot, a dû abandonner la course dans les premiers kilomètres à cause d'une déchirure musculaire. Problème, il reste encore une étape de montagne, la 20ème ce samedi 27 juillet, avant l'arrivée sur les Champs Élysées dimanche. Ou Bernal aurait-il au contraire accentué sa prise de pouvoir? Le coureur de la Movistar, Nairo Quintana, a gagné la 18e étape à Valloire, où Egan Bernal s'est rapproché du Français Julian Alaphilippe (Deceuninck), toujours en jaune. Il a certes cédé une trentaine de secondes à Egan Bernal mais a fait jeu égal, sur le plan comptable, avec ses autres rivaux, au prix d'une grande descente du Galibier.

Ce vendredi, Romain Bardet étrennera le maillot à pois de meilleur grimpeur dans l'étape Saint-Jean de Maurienne-Tignes avec les cols de la Madeleine, de l'Iseran et l'arrivée au sommet à Tignes au menu.

Un Français en jaune sur le Tour de France, ça n'était pas arrivé depuis cinq ans.

5du général ce matin, le Français Thibaut Pinot (Groupama FDJ) était blessé à la cuisse et ce avant le départ.

Relégué à l'arrière de la course, Pinot a été consolé par son coéquipier William Bonnet avant de mettre pied à terre et de monter à l'arrière de sa voiture d'équipe. À l'inverse, une cote de 1.000 avertit plutôt le parieur de son infime chance de voir son pronostic se réaliser. Nul doute qu'il avait les jambes pour terminer sur le podium à Paris. "Vous ne pouvez pas tous les jours être à votre maximum". C'est à 6km du sommet que le duo d'Ineos met le feu aux poudres et c'est Egan Bernal qui s'envole, il passe seul au sommet de l'Iseran avec 40 secondes d'avance sur un groupe composé de Kruijswijk et son équipier De Plus, Geraint Thomas et Emanuel Buchmann. C'était la bonne décision à prendre pour la sécurité des coureurs.

En soirée, les commissaires ont officialisé un classement tenant compte des différentes décisions, à savoir que les écarts ont été pris en compte au sommet de l'Iseran (Km 89).

Le Colombien le plus titré de l'histoire s'est imposé pour la troisième fois dans une étape du Tour, après ses succès au Semnoz, en 2013, et au col du Portet, l'an dernier. À l'avant, le groupe de 33 coureurs échappés après une cinquantaine de kilomètres s'est disloqué. Le Cormet de Roselend, col de première catégorie, après seulement 36 km de course, et l'arrivée à Val Thorens et sa dernière ascension, comme une torture pour le coureurs.

Dernières nouvelles