Trump s'implique encore plus pour A$AP Rocky

Suède le rappeur américain ASAP Rocky jugé pour violences à partir du 30 juillet

ASAP Rocky sera jugé pour violences et restera en prison jusqu'à son procès

Dans un style peu orthodoxe, il a publié deux tweets accompagnés du hashtag #FreeRocky, utilisé sur internet par la communauté hip-hop et les fans du rappeur.

A$AP Rocky devrait donc rester encore un petit moment en Suède, où il va être jugé pour violences.

Le New-Yorkais, qui plaide la légitime défense, devra donc passer encore quelques jours, voire semaines, en prison.

Le rappeur A$AP Rocky a été accusé jeudi de voies de fait par un procureur suédois à la suite d'une bagarre survenue à Stockholm, le mois dernier.

Sur une vidéo amateur d'abord diffusée par le site TMZ, l'artiste, en visite dans la capitale suédoise pour un concert dans le cadre de sa tournée européenne, met au sol un jeune homme puis lui assène des coups. Dans d'autres vidéos postées sur le compte Instagram du rappeur, A$AP Rocky demande à plusieurs reprises à deux jeunes hommes de cesser de le suivre. Le 20 juillet, il disait avoir eu "un très bon appel téléphonique avec le Premier ministre suédois Stefan Löfven qui a assuré que le citoyen américain ASAP Rocky serait traité équitablement", et était même prêt à payer la caution du rappeur. Jugeant qu'il était susceptible de tenter de quitter le pays, un procureur a ordonné son maintien en détention le 19 juillet.

"C'était attendu mais il est extrêmement déçu", a déclaré son avocat, Slobodan Jovicic, au cours d'une conférence de presse. "Il se dit innocent", a-t-il souligné.

La justice suédoise aura pour rôle d'éclaircir ce fait divers lors du procès du rappeur américain, prévu du 30 juillet au 2 août prochains.

ASAP Rocky encourt jusqu'à deux ans de prison pour "violences". Enfin, il soutient toujours que son client n'a fait que réagir en situation de légitime défense face aux provocations de personnes qui le harcelaient et le suivaient. Le dossier en question fait état de coups portés à une victime à l'aide "d'objets en verre ou similaires", supposément une bouteille de bière qui expliquerait la présence de nombreuses coupures sur le corps de la victime. A l'issue de cette garde à vue, la justice suédoise a décidé de le placer en détention provisoire afin d'éviter qu'il ne prenne la fuite et pour se donner le temps de faire la lumière sur cette affaire. Sur les réseaux sociaux notamment, un mouvement de boycott à l'encontre d'Ikea est né, créé par les fans du chanteur qui souhaitent ainsi faire pression sur la Suède pour obtenir la libération du rappeur, rapporte Business Insider.

Mark Brzezinski, un ancien ambassadeur américain, a dénoncé une " injustice à caractère racial ".

Dernières nouvelles