Tour de France : Egan Bernal à 59 kilomètres de la consécration

Tour de France Geraint Thomas se range derrière le jaune

Tour de France : Egan Bernal à 59 kilomètres de la consécration

Après sa démonstration de vendredi dans le col de l'Iseran, personne ou presque n'imaginait Egan Bernal connaître une défaillance dans la montée vers Val Thorens.

Au micro de France Télévisions à l'issue de cette 20e étape, Julian Alaphilippe a reconnu que ses performances sur ce Tour de France avaient dépassé toutes ses attentes: "J'ai tout donné, je pense que c'était difficile de faire mieux". Finalement, il termine l'étape à 3'17 du vainqueur du jour, l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), parti dans l'échappée du jour. Ce samedi, Bernal s'est "contenté" d'assurer, suivant le tempo XXL de l'équipe Jumbo-Visma, dont l'objectif était de distancer une bonne fois pour toute Alaphilippe et de placer son leader Steven Kruijswijk sur le podium. Geraint Thomas reste 3e à 1:11, soit un gain de 5 secondes. A voir. Le dernier vainqueur aussi précoce, un Jan Ullrich âgé de 23 ans quand il l'emporte en 1997, n'avait pas pu confirmer. "Je suis un peu plus calme aujourd'hui (samedi, que vendredi) mais il faudra quelques jours pour comprendre vraiment".

À bout de forces, le coureur de la Deceuninck - Quick Step a explosé sur la dernière difficulté de ce Tour 2019, en perdant les roues des leaders à 13 kilomètres du sommet. Son lauréat en 2018 n'était autre que Julian Alaphilippe, qui avait pris la succession de Warren Barguill. Tout a très mal commencé, déjà, avec l'abandon de Thibaut Pinot, blessé. "Ca arrive", confirme le consutant cyclisme de franceinfo Jean-François Bernard, qui se souvient de l'année 1996, "l'année où Bjarne Riis remporte le Tour de France".

Dernières nouvelles