Décès d'un enfant de huit ans poussé sous un train — Allemagne

Un enfant a été poussé sur les voies à la gare de Francfort

Allemagne : un enfant de huit ans poussé sous un train, l'AfD s'en prend à la «politique migratoire»

L'Erythréen suspecté d'avoir tué, lundi, un enfant de 8 ans en le poussant devant un train en marche, à la gare de Francfort, était recherché en Suisse depuis jeudi dernier. Le conducteur du train qui arrivait a tenté de freiner, mais n'a pas pu s'arrêter à temps.

Il s'agit d'un Erythréen de 40 ans résidant en Suisse, qui a jeté sur les voies le petit garçon et sa mère, âgée de 40 ans.

Lundi, l'auteur présumé des faits s'est dissimulé derrière un pilier de la gare de Francfort. Elle a toutefois été blessée à l'épaule.

Que sait-on du suspect? Selon le procureur, il est marié, et père de trois enfants. Il avait accédé à cet emploi grâce à un programme de l'association d'aide à l'insertion professionnelle SAH Zürich.

Selon les autorités allemandes, l'homme de confession chrétienne aurait obtenu l'asile politique en Suisse en 2008 où il était qualifié de personne " bien intégrée", avec un emploi stable.

Lors d'une conférence de presse organisée à Zurich, les représentants de la police cantonale et du Ministère public ont confirmé que l'homme résidait dans le. Le même jour, il a aussi, dans un accès de colère sans raison apparente, enfermé son épouse et ses trois jeunes enfants âgés de 1, 3 et 4 ans dans l'appartement familial. Son geste et son histoire personnelle "laissent penser à un problème psychiatrique". La police a également mentionné que le suspect avait suivi un traitement psychiatrique au cours de l'année. Son état mental doit maintenant être déterminé plus précisément.

Quelles sont les réactions en Allemagne?

La gare de Francfort.

Il y a une dizaine de jours, un fait divers similaire s'était déroulé dans la ville de Voerde, à l'ouest du pays. La victime était morte sur le coup et l'individu interpellé.

Les réactions politiques ne se sont pas fait attendre. L'extrême droite allemande s'est emparée de ces deux faits divers pour une nouvelle fois dénoncer la politique migratoire trop laxiste à ses yeux du gouvernement de la chancelière Angela Merkel.

Le drame intervient en outre dans une période de grande tension autour de la question raciale dans la région de Francfort.

Un crime similaire s'était déjà produit il y a quelques jours en Allemagne.

Dernières nouvelles