Une cagnotte pour soutenir la ferme pédagogique de l'Aube — Animaux massacrés

La directrice de la ferme parle d'un véritable massacre

La directrice de la ferme parle d'un véritable massacre

Ils sont tous soupçonnés d'avoir battu à mort une vingtaine d'animaux (poules, lapins, canards, brebis, mouton...) à coups de pierres et de bâtons.

"Confrontés aux éléments matériels retrouvés par les gendarmes, les quatre individus, dont l'âge est compris entre 16 et 18 ans, ont reconnu les faits".

Selon la directrice de la ferme, seuls quelques animaux ont échappé au "massacre". Quatre mineurs ont été interpellés et placés en garde à vue ce mercredi. Une perquisition a permis de retrouver une paire de chaussures sur laquelle se trouvaient des plumes de volatiles et des conversations téléphoniques ont mené les enquêteurs vers trois autres jeunes Aubois rapportent nos confrères de l'Est-éclair. Par ailleurs, certains des mis en cause sont déjà connus des services de police. Contactée par téléphone, Nathalie Kabbani, la directrice de la ferme pédagogique du gîte loisirs Méry, confirme ces arrestations.

Et pour cause! C'est un véritable acte de barbarie qui a été commis dans l'enceinte de ces murs dans la nuit de dimanche à lundi. Et puis qui sont-ils?

Une scène de cauchemar: c'est ce qu'on découvert lundi matin les employés de la ferme pédagogique de Méry-sur-Seine dans le département de l'Aube. Pour l'heure, plus de 1 600 personnes y ont participé, mais l'établissement restera fermé jusqu'à septembre au moins. Les six encore en vie semblent traumatisés: l'oie ne marche plus.

Dernières nouvelles