France: Clopes empoisonnées pour détrousser les victimes - Monde: Faits divers

AFP  R. Rahman

AFP R. Rahman

Cinq jeunes gens ont été victimes de malaises après la consommation de cigarettes "trafiquées" à Roanne, dans la Loire. Selon nos informations, le résultat de l'analyse des cigarettes ayant provoqué des malaises chez les jeunes qui les ont fumées, le week-end dernier à Roanne (Loire), n'étaient pas connues mercredi soir. Ce sont des jeunes, âgés de 15 à 20 ans, qui ont été approchés par d'autres jeunes.

Selon France Bleu, le procureur de la République de Roanne, Abdelkrim Grini, vient d'ouvrir une enquête pour vol aggravé et administration de substances nuisibles. Après avoir fumé, les victimes perdent conscience: dans certains cas elles s'évanouissent, dans d'autres elles perdent le contrôle. Ils racontent avoir été abordés dans un square par deux inconnus qui leur ont proposé des cigarettes artisanales.

Outre des mises en garde contre les vols de portable, la police appelle à ne surtout pas accepter des cigarettes proposées gratuitement par des inconnus.

Deux autres faits de même nature auraient eu lieu à Roanne samedi 27 juillet et dimanche 28 juillet.

La police a ouvert une enquête pour déterminer le contenu de ces cigarettes.

Pour l'instant, seul un tout petit morceau de ces cigarettes ressemblant à des cigarettes industrielles normales a pu être retrouvé.

Le médecin qui les a examinés a déclaré qu'il s'agirait d'un tabac synthétique provenant de La Réunion, "l'herbe chamanique".

Selon les enquêteurs, la substance consommée par les jeunes serait "400 fois plus puissante que le cannabis". Elle peut notamment provoquer des attaques de panique, des convulsions, des attaques cardiaques et des insuffisances rénales.

Dernières nouvelles