Emma Watson crée une hotline pour les femmes harcelées au travail

VIDEO. Emma Watson a créé une hotline contre le harcèlement au travail

Emma Watson crée un numéro pour les victimes de harcèlement au travail

Depuis 2014, elle est ambassadrice de bonne volonté par l'ONU Femmes.

D'après le quotidien britannique The Guardian, Watson a lancé une hotline gratuite pour que les femmes devenues victimes d'un harcèlement sexuel au travail puissent bénéficier du soutien et de conseils.

Aujourd'hui, elle lance un tout nouveau projet: une ligne d'appel destinée aux femmes harcelées par leur employeur ou d'autres travailleurs. Avant de lutter contre le harcèlement au travail, elle avait mené la campagne " HeForShe " qui appelait les hommes à militer pour l'égalité des sexes. Les conseils juridiques sont prodigués par l'association caritative Rights of Women. "Comprendre quels sont leurs droits, comment les affirmer et les choix quelles ont si elles sont victimes dun harcèlement sont des notions vitales afin de créer un environnement de travail serein pour tout le monde, explique l'Anglaise de 29 ans au "Times". Avec cette ligne téléphonique, nous pourrons nous assurer que toutes les femmes seront soutenues, peu importe l'endroit où elles travaillent. Ses avocates et bénévoles offriront aux appelantes des indications sur les comportements constituant du harcèlement sexuel, sur la manière de porter plainte devant un tribunal du travail, ainsi que sur les accords de règlement et de non-divulgation. Elle rappelle également que pour l'association il s'agira aussi de "démenteler les problèmes structuraux qui font que l'on rejette toujours la faute sur les victimes et qui compliquent leurs démarches juridiques". Deeba Syed, conseillère juridique pour l'association, déclare que cette ligne permettra aux femmes "de faire des choix informés quant aux prochaines étapes, en ce compris comment naviguer dans le système judiciaire en confiance".

Or, en Angleterre, c'est une femme sur deux rapporte une récente étude menée par le Trades Union Congress.

Dernières nouvelles