14 morts et 145 blessés dans un attentat à Kaboul — Afghanistan

L'explosion a fait de nombreux blessés ce mercredi matin à Kaboul

L'explosion a fait de nombreux blessés ce mercredi matin à Kaboul. REUTERS Mohammad Ismail

L'attaque "a été lancée contre un centre de recrutement ennemi".

Parmi les victimes, dix sont des civils, tout comme 92 des blessés selon le ministère de l'intérieur.

La déflagration s'est produite vers 9 h (4 h 30 GMT) lorsque le véhicule s'est approché d'un point de contrôle situé près du bâtiment, a déclaré un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Les civils continuent de payer un lourd tribut au conflit. En 2018, 3.804 civils ont été tués, dont 900 enfants.

Si un tel accord venait à se conclure, il ouvrirait la voie à des discussions directes à Oslo entre talibans et une équipe de négociation formée par le gouvernement afghan."Les talibans sont un obstacle à la paix, a commenté le porte-parole de la présidence, Sediq Sediqqi".

Selon lui, "l'accent devrait être mis sur la réduction immédiate de la violence à mesure que nous nous rapprochons des négociations inter-afghanes qui déboucheront sur une feuille de route politique et un cessez-le-feu permanent". "Ils doivent cesser les combats et utiliser l'opportunité de paix fournie par les Etats-Unis sinon, rien d'autre ne les attend que leur extinction". L'attaque a été revendiquée par le porte-parole des talibans en assurant que c'était les policiers et les militaires qui étaient visés. Bravant la peur des attaques, la population de Kaboul se rendait en masse mercredi sur les étals des marchés remplis de victuailles. Selon les images diffusées par la télévision afghane, plusieurs bâtiments sont totalement détruits et des murs anti-explosion en ciment ont été réduits en poussières.

Des soldats de l'armée nationale afghane (ANA) inspectent le site après une explosion à Kaboul, en Afghanistan, le 7 août 2019.

Par ailleurs, les forces de sécurité ont mené des raids sur deux repaires de militants de l'État islamique à Kaboul pendant la nuit, ont tué deux militants et saisi une grande quantité d'explosifs et de matériel de fabrication de bombes, a déclaré la Direction nationale de la sécurité (NDS).

Dernières nouvelles