BFMTV pourrait disparaître de la Freebox dès le 16 août

The logo of Free taken at French telecom Iliad headquarters in Paris

The logo of Free taken at French telecom Iliad headquarters in Paris

" Ils nous ont informés qu'il n'y avait plus d'accord entre nous, et qu'à partir du 16 août nos chaînes pourraient ne plus être diffusées". Contredisant les dires d'Alain Weill, le patron d'Altice France.

Le bras de fer se poursuit entre Free et Altice, la maison mère de l'opérateur télécoms SFR et des chaînes de télévision BFMTV, RMC Découverte, RMC Story.

Altice avait voulu en profiter pour revoir les termes du contrat et exiger de Free une rémunération financière pour l'accès à ses chaînes.

Le conflit qui oppose les deux groupes depuis plusieurs mois concerne la rémunération pour la diffusion des chaînes d'Altice sur les box de Free, après l'expiration le 20 mars dernier du précédent accord qui liait les deux groupes. Ses trois chaînes " resteront disponibles via les box des opérateurs autorisés, la TNT, Internet et le satellite ", relativise le groupe de Patrick Drahi dans un communiqué. Cette année, les discussions entre le groupe Altice d'un côté et Free, mais aussi, Orange, semblent au point mort.

Dans une décision du 31 juillet, le conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) avait estimé que Free pouvait " librement refuser de reprendre les chaînes BFMTV, RMC Découverte et RMC Story et leurs services associés ".

Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris a, par ailleurs, condamné Free à 100 000 euros d'astreinte par jour s'il continue à diffuser BFMTV, RMC Découverte et RMC Story après le 27 août, sans avoir trouvé d'accord avec Altice. Free pourrait cesser de diffuser les trois chaînes de la TNT du groupe Altice dès "le 16 août" a affirmé Alain Weill le PDG d'Altice, prévenu par courrier. Free pourrait donc prendre les devants dans les prochains jours, ce qui n'a pas manqué de faire réagir Altice. Pour Altice, impossible en effet de résister à Netflix, à la baisse des audiences et des revenus publicitaires, sans des chaînes toujours plus délinéarisées (accessibles à la demande sur Internet) et mieux rémunérées par les opérateurs télécoms, comme c'est déjà le cas aux Etats-Unis.

Mais que les abonnés de Free en mal d'informations télévisées se rassurent, ils pourront rester connectés à l'actualité sur le canal 359 de la Freebox, l'opérateur étant le seul à diffuser RT France. Une annonce faite ce mercredi par le groupe Altice, propriétaire des chaînes, alors que les deux entités n'ont pas trouvé de nouvel accord de diffusion.

Dernières nouvelles