Léger recul au deuxième trimestre — Chômage

LE TAUX DE CHÔMAGE A POURSUIVI SA BAISSE AU DEUXIÈME TRIMESTRE TRIMESTRE

LE TAUX DE CHÔMAGE A POURSUIVI SA BAISSE AU DEUXIÈME TRIMESTRE TRIMESTRE

Et plus précisément le premier trimestre de 2009, où le taux de chômage était de 8,2% en France métropolitaine et 8,6% dans tout le pays (hors Mayotte).

Sur la seule France Métropolitaine, la chômage baisse aussi de 0,2 point et s'établit à 8,2%, ce qui représente une baisse de 66.000 chômeurs sur le trimestre. Le taux de chômage a légèrement reculé au deuxième trimestre pour s'établir à 8,5 % de la population active en France entière (hors Mayotte), selon les chiffres publiés par l'Insee ce mercredi. Cette baisse va-t-elle se poursuivre?

Dans sa note de conjoncture trimestrielle, l'Insee a récemment prévu que ce taux parvienne à 8,3% fin 2019.

Le taux de chômage est passé sous la barre des 9% depuis le 4e trimestre 2018 et poursuit une lente décrue depuis mi-2015. Celui des plus de 50 ans est en baisse de 0,2 pt à 6,1% (-0,2 sur un an).

Dans la Métropole de Lyon, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) augmente de 0,6 % sur un trimestre (soit +490 personnes) et de 0,1 % sur un an. Les 25-49 ans enregistrent aussi une baisse de 0,2 point à 7,5%. L'institut a fait état depuis, la semaine dernière, d'une hausse de 0,3 % de l'emploi salarié dans le secteur privé au 2e trimestre en France après une progression de 0,5 % au 1er, avec 62 100 créations nettes de postes contre 95 600 les trois mois précédents. Ces personnes qui souhaitent travailler mais qui ne sont pas comptabilisées parce qu'elles ne cherchent pas activement ou ne sont pas disponibles immédiatement augmentent de 63.000 personnes.

La part du sous-emploi, c'est-à-dire des personnes qui souhaitent travailler davantage, comme des employés à temps partiel, est également en baisse (-0,1 point sur le trimestre) à 5,2% des personnes en emploi.

Le gouvernement a dévoilé sa réforme chômage le 18 juin dernier.

Le taux de chômage devrait continuer de baisser en 2019. Au 1er janvier 2020 suivront le bonus-malus sur les contrats courts dans sept secteurs ainsi que la taxation de 10 euros pour chaque CDD d'usage signé.

Dernières nouvelles