Le Labour veut évincer Boris Johnson pour contrecarrer un Brexit dur

Trump vante la perspective d’un accord fantastique avec Londres après le Brexit

Reuters

Celui qui a remplacé Theresa May le 24 juillet dernier se retrouve en difficulté alors que l'opposition, emmenée par le travailliste Jeremy Corbyn, cherche à éviter la possibilité d'un Brexit sans accord.

Jeremy Corbyn, leader du Labour party.

Londres espère ardemment nouer un accord de libre-échange ambitieux avec Washington après le Brexit, prévu le 31 octobre.

Dans la capitale américaine, le ministre des Affaires étrangères avait réaffirmé que Londres était "absolument résolu et déterminé à quitter l'UE d'ici la fin octobre", estimant qu'un Brexit sans accord serait la responsabilité des partenaires européens.

Bercow a ainsi réagi aux Déclarations de Johnson Environnement, selon lequel en cas de besoin, le Parlement de contourner le ferai si il y pas de Majorité pour l'un de ses "Viens, quoi qu'il arrive"-Brexit au 31 décembre". En face, les principaux partis d'opposition sont le Labour (247 députés), le parti nationaliste écossais SNP (35 députés) et le parti libéral-démocrate (14).

" Ce gouvernement n'a pas de mandat pour une sortie sans accord, et le référendum de 2016 n'a pas fourni de mandat pour une sortie sans accord ", écrit M. Corbyn.

"Les députés conservateurs Nick Boles, Dominic Grieve, Oliver Letwin et Caroline Spelman ont accepté jeudi de rencontrer leur principal adversaire politique".

Jeremy Corbyn chercherait alors à obtenir la confiance du Parlement en tant que dirigeant d'un " gouvernement temporaire strictement limité dans le temps, avec l'objectif de convoquer des élections générales ", après avoir obtenu une extension de l'article 50 du traité sur l'UE régissant la sortie de l'UE. "Notre priorité devrait être de travailler ensemble au Parlement pour empêcher qu'une sortie sans accord profondément dommageable soit imposée au pays ", a-t-il insisté.

Dans la perspective d'un Brexit de plus en plus probable, les résidents britanniques se préparent à ce qui pourrait survenir après un retrait de l'UE.

Le Parlement britannique recommencera à siéger le 3 septembre, après une pause estivale.

La chancelière allemande Angela Merkel souhaite rencontrer seule à seul le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson, pour discuter du Brexit et d'autres sujets d'intérêt commun, a indiqué vendredi un porte-parole du gouvernement allemand.

Dernières nouvelles