Washington prolonge de 90 jours la période d'exemption — Huawei

Huawei pourrait bénéficier de 90 jours supplémentaires pour se fournir en composant auprès des entreprises

Huawei pourrait bénéficier de 90 jours supplémentaires pour se fournir en composant auprès des entreprises

Huawei bénéficiait de 90 jours de répit pour l'utilisation d'Android, mais le délai a expiré le 19 août. Lundi, le gouvernement américain a prolongé de trois mois la période d'exemptions permettant au géant chinois des télécoms, que Washington considère comme une menace pour la sécurité nationale, de continuer à faire affaire aux Etats-Unis.

"Il y a 90 jours en plus pour des entreprises de télécoms américaines, dont certaines entreprises rurales, qui dépendent de Huawei", a expliqué le ministre américain du Commerce, Wilbur Ross, sur Fox Business, ajoutant: "nous leur donnons plus de temps pour se sevrer". Pour le moment en tout cas... puisque le département du commerce serait sur le point d'étendre la licence temporaire accordée à Huawei de se fournir en composants auprès d'entreprises américaines. Celui-ci s'est entretenu avec le président chinois Xi Jinping durant le week-end, mais l'on ne connaît pas le détail de cette discussion. Le département américain du Commerce s'est refusé pour sa part à tout commentaire, a encore précisé Reuters. Il prévoit maintenant d'investir un milliard de dollars pour encourager les développeurs de logiciels à concevoir des applications pour ce système.

Difficile de savoir comment les autorités américaines ont réussi à se mettre d'accord avec le président des États-Unis, puisque Donald Trump a très récemment déclaré qu'il ne souhaitait pas collaborer avec Huawei.

Dernières nouvelles