Un kamikaze de l'EI sème la mort lors d'un mariage à Kaboul

Un attentat suicide dans un mariage fait 63 morts et 182 blessés à Kaboul

Afghanistan: un kamikaze fait 63 morts lors d’un mariage à Kaboul

Alors que la population afghane espère un accord imminent entre Talibans et Etats-unis, un attentat kamikaze non revendiqué a tué au moins 63 personnes et en a blessé 182, le 17 août en fin de journée, lors des festivités autour d'un mariage à Kaboul. "Le frère kamikaze (.) a réussi à atteindre un grand regroupement d'apostats", a écrit le groupe djihadiste sur son compte Telegram.

Tôt dimanche matin, des enterrements étaient organisés dans les cimetières de la ville, selon des images de la télévision locale.

L'attentat, qui visait les Hazaras, une communauté chiite minoritaire en Afghanistan, a été perpétrée alors que le dîner du mariage allait être servi et alors que la fête, qui rassemblait quelques centaines d'invités, battait son pleine. Le kamikaze a ouvert le feu sur la foule avant de déclencher sa veste explosive.

" J'ai vu de nombreux femmes et enfants qui hurlaient et qui pleuraient ", a raconté Mohammad Hasan, un habitant du quartier qui s'est précipité sur place après l'explosion. Samedi soir, l'Etat Islamique a revendiqué un attentat kamikaze à Kaboul lors d'une cérémonie.

L'accord porterait sur un retrait progressif des 14.000 soldats américains en échange de la promesse que les miliciens islamistes, qui ont longtemps hébergé Al-Qaïda, ne permettraient pas que l'Afghanistan redevienne un abri pour les jihadistes. Les insurgés ont revendiqué encore dans un récent passé des attaques où de nombreux civils ont été tués.

A l'approche d'un accord, la violence a redoublé dans le pays.

La capitale afghane qui a une population de près de 5 millions de personnes a été frappée par une série d'attaques terroristes au cours des dernières années. Les talibans rejettent toute responsabilité. Bilan: au moins 43 morts. Les talibans assurent ne pas être impliqués. "Les taliban ne peuvent s'absoudre eux-mêmes puisqu'ils fournissent une base aux terroristes" , a-t-il accusé sur Twitter.

Trump dit depuis le début de sa présidence qu'il souhaite le départ des troupes américaines du pays, où Washington a dépensé depuis 2001 plus de 1.000 milliards de dollars pour les opérations militaires et la reconstruction. Le bilan officiel est de 50 morts, mais des sources de sécurité et des survivants estiment qu'il dépasse les 100 morts. L'explosion n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Dernières nouvelles