" "Fred Rister, " le plus célèbre des inconnus " de l'électro

Fred Rister le compositeur de l’ombre du DJ français David Guetta est décédé à l’âge de 58 ans

Fred Rister, compositeur de l'ombre du DJ français David Guetta, est décédé

Le compositeur de musique électronique Fred Rister, à l'origine de tubes planétaires comme "I gotta feeling" des Black eyed peas et compositeur de l'ombre du DJ David Guetta, est mort à l'âge de 58 ans, a-t-on appris de sources concordantes. David Guetta a regretté le décès de cet artiste "talentueux et humble". "Fred Riesterer et moi avons partagé quelques-uns des moments les plus importants et les plus beaux de ma vie", a témoigné à l'AFP David Guetta en apprenant la mort du musicien.

Producteur et compositeur originaire de Dunkerque, dans le nord de la France, il a collaboré avec David Guetta depuis les années 2000 et co-écrit plusieurs grands succès, remportant notamment en 2010 un Grammy Award pour le titre " When Love Takes Over ". Ses proches saluent une personne "talentueuse" et d'une "rare gentillesse".

" Fils d'ouvrier tranquille ", " aimé de (ses) parents " et titulaire d'un diplôme de coiffure, il gagnait " tranquillement (sa) vie ", mais " quelque chose (lui) manquait ", a-t-il raconté dans son autobiographie. "La musique, cette musique, me percuta pour la vie", écrivait-il dans son livre "Faire danser les gens" paru en 2018 aux éditions Séguier. C'est au Stardust, la boîte mythique de La Panne (près de Dunkerque, en Belgique), assis dans la cabine du DJ, qu'un soir tout changea.

"I gotta a feeling", resté 16 semaines numéro 1 aux Etats-Unis et "When love takes over" ont "changé" la "pop musique" selon la star de l'électro. Pour ceux qui ne me connaissent pas, j'ai eu neuf cancers en trente ans. En 2017, il avait décidé d'arrêter tout traitement, après avoir affronté son neuvième cancer: "J'avais des envies de suicide".

" Mon nom est Fred Rister. Ses expériences d'animateur et de DJ lui ont donné une oreille capable d'identifier quel morceau pouvait avoir une crédibilité dans l'underground mais aussi une résonance auprès du grand public", a souligné à l'AFP M. Baduel. "C'était pour ses amis un soleil, pour d'autres un sacré bonhomme, une personne sur qui l'on pouvait compter, un homme qui nous fait danser".

Dernières nouvelles