Le pays va autoriser la détention illimitée d'enfants migrants — États-Unis

Vue aérienne d'un centre de détention où des enfants migrants marchent entre des tentes et suivent le personnel

La politique de séparation des familles de l'administration Trump a fait l'objet de plusieurs

L'administration Trump a dévoilé ce mercredi de nouvelles règles concernant la détention de familles de migrants. - L'administration de Donald Trump a annoncé, le 21 août 2019, une nouvelle législation qui éclipsera celle baptisée "Flores ".

Le président américain et son conseiller Stephen Miller, l'architecte de sa politique de "tolérance zéro" contre l'immigration clandestine, cherchent depuis leur arrivée à la Maison Blanche à se débarrasser de cette contrainte. "Les organisations de défense des droits humains vent deboutPrès de 475 000 migrants arrivés en famille ont été interpellés entre octobre 2018 et juillet, soit trois fois plus que le record précédent, a expliqué en conférence de presse Kevin McAleenan, le ministre par intérim de la Sécurité intérieure.Les organisations de défense des droits humains ont immédiatement annoncé qu'elles combattraient en justice l'abrogation de la norme "Flores ". Elle mettrait fin à ce que l'administration Trump qualifie de "brèche" créée par la pratique du "catch and release" ("attraper et relâcher"), que permettait la décision Flores, pour les familles avec enfants en attendant que leur dossier soit traité par la justice. "Il n'y a aucune justification à la détention indéfinie des enfants et aucune excuse pour le traumatisme que cette politique va infliger aux familles", a réagi le chef du parti démocrate, Tom Perez. Selon les termes de la décision Flores - issue d'une action collective pour faire valoir les souffrances physiques et psychiques des enfants migrants lors des longues périodes de détention -, la mesure doit d'abord être approuvée par le magistrat qui avait initialement conduit à ce verdict. Plus de 2 900 enfants avaient été alors placés en rétention.

Mais les associations de soutien des migrants pensent que les autorités vont profiter de ce levier pour retenir ces familles avec enfants beaucoup plus longtemps, craignant aussi pour la santé des plus jeunes, souvent détenus dans des structures inadaptées ou délabrées.

Il s'agit d'une nouvelle initiative controversée de la politique migratoire, immédiatement dénoncée par les organismes de défense des droits de l'Homme et l'opposition démocrate. "Emprisonner des familles dans un système déjà sous pression est véritablement dangereux et inhumain, et nous attendons du pouvoir judiciaire qu'il mette fin à cette attaque illégale envers des familles vulnérables".

Dernières nouvelles