G7 : Emmanuel Macron et Donald Trump trouvent des "éléments de convergence"

G7 : Emmanuel Macron s'adressera aux Français ce samedi à 13h

Contre la « taxe GAFA », Donald Trump menace le vin français à nouveau

"S'ils le font, nous imposerons des droits de douane sur leurs vins", " des droits de douane comme ils n'en ont jamais vu ", avait-il averti.

Le président américain, qui aime à jouer les trouble-fête, avait adopté un tout autre ton la veille dans une série de tweets tonitruants, visant notamment la taxe française sur les "GAFA" (Google, Amazon et autres géants américains).

Les dirigeants du G7 doivent tenter de réconcilier leurs divergences et de s'accorder ce dimanche sur des mesures d'urgence contre les feux de forêt en Amazonie mais aussi, ce qui s'annonce plus difficile, sur une relance de l'économie mondiale déprimée par la guerre commerciale entre Washington et Pékin.

Emmanuel Macron a joué la carte de l'apaisement lors d'un déjeuner samedi avec le président américain, Donald Trump, avant le lancement du G7. "Je dis à nos amis dans l'UE que s'ils ne veulent pas un Brexit sans accord, alors il faut que nous laissions tomber le backstop (filet de sécurité, ndlr) du Traité", a-t-il affirmé dans l'avion juste avant d'atterrir pour le sommet du G7. Or les 27 ne veulent pas transiger sur ce "backstop", qu'ils voient comme indispensable pour maintenir la stabilité de l'Irlande et l'intégrité du marché unique. Elle devrait être présentée pour adoption des chefs d'État et de gouvernement à Biarritz.

Après un sommet anti-G7 de deux jours, les opposants ont donné de la voix au cours d'une manifestation pacifique qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes depuis Hendaye jusqu'à la ville frontière espagnole d'Irun.

"Si le climat était une cathédrale, on l'aurait déjà sauvé", proclamait une pancarte, faisant allusion à Notre-Dame de Paris et la forte mobilisation financière qui a suivi son incendie.

Pendant ce temps, l'opposition au G7 continue de se mobiliser hors de Biarritz, devenue un véritable camp retranché inaccessible aux touristes comme aux manifestants avec plus de 13.000 forces de l'ordre en présence.

Emmanuel Macron a appelé tous ses partenaires du G7 à agir ensemble pour l'Amazonie et œuvrer ensemble pour résoudre les grands conflits, mais aussi pour éviter les guerres commerciales, un message adressé à Donald Trump.

M. Macron a rencontré vendredi à Paris le chef de la diplomatie iranienne qui a estimé que les choses allaient "dans la bonne direction".

Les deux dirigeants ont eu des "éléments de convergence" sur les grands dossiers du G7 comme le commerce, l'Iran et les feux en Amazonie, a assuré dans la foulée la présidence française.

"Je n'aime pas ce que la France a fait", a-t-il lancé.

Saura-t-il faire preuve d'efficacité sur les grandes crises actuelles?

Le sommet se termine lundi après-midi et Emmanuel Macron a prévu d'en faire le bilan en étant l'invité du JT de France 2 à 20H00. " Il faudra ensuite investir dans la reforestation ", a déclaré le président français qui a ajouté vouloir permettre aux peuples autochtones, aux ONG et aux habitants de développer les bonnes activités, " pour préserver cette forêt dont nous avons besoin, parce qu'elle est un trésor pour notre climat grâce à l'oxygène qu'elle émet, et grâce au carbone qu'elle capture.

La partie s'annonce serrée pour le président français, Donald Trump lui ayant sèchement reproché de parler un peu trop " pour les États-Unis ".

Au final, ce déjeuner en tête à tête paraît effectivement avoir détendu pour au moins quelques heures la relation franco-américaine.

Dernières nouvelles