Tunisie: le propriétaire de Nessma TV arrêté dans des circonstances floues

Tunisie: le propriétaire de Nessma TV arrêté dans des circonstances floues

Incarcéré à la prison de Mornaguia, Nabil Karoui reste en lice pour la présidentielle

"En exécution d'un mandat de dépôt émis par l'une des Cours d'appel de Tunis à l'encontre de Nabil Karoui, une équipe de l'administration de la sûreté nationale l'a arrêté", a-t-il indiqué.

Dans un communiqué, l'Association des juges tunisiens a appelé le procureur général de la Cour d'appel de Tunis à fournir "des explications à l'opinion publique sur les procédures de cette affaire et les derniers développements".

Karoui, qui a été inculpé le 8 juillet avec son frère Ghazi pour "blanchiment d'argent", a été arrêté vendredi alors qu'il revenait de Béja (nord-ouest), où il venait d'ouvrir un nouveau local de son parti.

Après la révolution de 2011, sa chaîne Nessma, jusque-là essentiellement cantonnée au divertissement et à la téléréalité, se tourne vers l'information en dialecte tunisien. Il reste malgré tout candidat, selon l'instance chargée des élections.

" Après son arrestation et ce qui s'est passé hier (Nabil Karoui) reste candidat et son nom reste sur la liste préliminaire des candidats et sur la liste définitive " qui doit être publiée le 31 août, a précisé Nabil Baffoun, président de l'instance chargée des élections en Tunisie (Isie).

Le parti de Nabil Karoui, candidat à la présidentielle, arrêté pour "blanchiment d'argent", a accusé samedi le Premier ministre Youssef Chahed de chercher à barrer la route de ce rival potentiel, faisant grimper la tension à trois semaines d'un scrutin indécis.

Pour le parti Qalb Tounes (le cœur de la Tunisie), celui de Nabil Karoui, cette affaire qui surgit de nulle part est une tentative de discréditer son candidat. Ils sont visés par une instruction judiciaire du pôle financer datant de 2017 après une plainte de fraude fiscale déposée par l'ONG anticorruption I-Watch. "Plus encore, cette manœuvre viendrait directement de Youssef Chahed, un autre candidat à la présidentielle".

"Nous adressons une accusation directe envers Youssef Chahed et son gang, (celle) d'avoir orchestré cette arrestation", à déclaré lors d'une conférence de presse Iyadh Elloumi, un dirigeant du bureau politique de Qalb Tounes ("Le coeur de la Tunisie").

Dénonçant des "pratiques dégradantes et dictatoriales", ce responsable a ironisé en remerciant M. Chahed "pour cette publicité gratuite qui ne va que dans l'intérêt de Nabil Karoui". En retour, il a accusé le gouvernement d'instrumentalisation des rouages de l'Etat, tout en poursuivant sa campagne basée sur les médias et les actions caritatives.

Favori de plusieurs sondages dans les intentions de vote, Nabil Karoui affirme être la cible de "tentatives pour remettre en cause sa popularité croissante ".

Dernières nouvelles