Le président brésilien Jair Bolsonaro prend des mesures concrètes — Incendies en Amazonie

Emmanuel Macron lors du G7 le 24 août 2019 Biarritz

La France est une puissance amazonienne estime Macron AFP 2019 IAN LANGSDON

Dimanche, Emmanuel Macron, en première ligne dans les pressions exercées sur Jair Bolsonaro pour la lutte contre les incendies en Amazonie, était copieusement insulté sur Twitter au Brésil, y compris par un ministre. Signe qu'un cap a été franchi dans les tensions diplomatiques entre le Brésil et la France, avec désormais des injures côté brésilien.

Des avions de l'armée brésilienne transformés en bombardiers d'eau survolaient dimanche l'Etat amazonien de Rondonia afin de lutter contre les incendies qui ravagent la forêt tropicale et provoquent une inquiétude grandissante au sein de la communauté internationale.

"Macron n'est pas à la hauteur de ce débat [sur l'Amazonie], a jugé Abraham Weintraub sur Twitter. C'est juste un crétin opportuniste qui cherche le soutien du lobby agricole français". Le ministre a utilisé le mot portugais "calhorda", qui n'a pas d'équivalent en français mais pourrait se traduire par une combinaison de "tricheur", "crétin" et "connard". Le ministre ne s'est pas arrêté là, ajoutant: "La France est un pays d'extrêmes. Elle a produit des hommes comme Descartes ou Pasteur, mais aussi des collaborateurs" sous les nazis pendant la deuxième guerre mondiale, écrit le ministre. Un internaute avait posté deux photographies, l'une montrant Brigitte Macron de façon désavantageuse, l'autre affiche Michelle Bolsonaro, 37 ans, rayonnante, le jour de l'investiture de son mari. Avec ce commentaire sexiste: "Vous comprenez maintenant pourquoi Macron persécute Bolsonaro?". "C'est la jalousie [.] de Macron", écrit l'internaute. Ce à quoi Jair Bolsonaro répond "N'humilie pas le type - MDR" ["mort de rire"].

Interrogé par l'AFP sur le fait de savoir si ce post avait été publié par le chef de l'Etat lui-même, un porte-parole du palais présidentiel de Planalto a simplement répondu: "Nous ne faisons pas de commentaire". "Nous ne faisons pas de commentaire", a-t-il répondu.

Les éleveurs limousins sceptiques sur l'éventuel boycott du Mercosur Inquiets face au traité de libre-échange entre l'Union Européenne et le Mercosur, les éleveurs limousins ne sont pour autant pas rassurés par l'éventuel boycott du traité annoncé par Emmanuel Macron. L'Amazonie a jeté de l'huile sur le feu d'une relation franco-brésilienne qui s'est tendue après l'arrivée au pouvoir à Brasilia du président d'extrême droite. Bolosnaro avait d'ailleurs déjà infligé un affront diplomatique au ministre français des Affaires étrangères. Bolsonaro avait prétexté un "problème d'agenda" pour annuler leur rencontre et se rendre chez le coiffeur.

En Amazonie, quand une forêt est défrichée, les troncs sont emportés mais le reste de la végétation est brûlé sur place pendant la saison sèche, qui dure de juillet à novembre.

Ces derniers jours, à propos de l'Amazonie, Jair Bolsonaro a accusé le Président de la République d'avoir une "mentalité colonialiste" tandis que celui-ci l'accusait d'avoir "menti" sur ses engagements climatiques.

Dernières nouvelles