Google confirme : le Huawei Mate 30 sera privé d’Android !

Le Huawei Mate 30 privé des applis Android

Google confirme : le Huawei Mate 30 sera privé d’Android !

L'incertitude pèse sur l'OS de la nouvelle gamme de téléphones Mate 30 conçus pour fonctionner sur les nouveaux réseaux mobiles 5G, que Huawei dévoilera le 18 septembre prochain à Munich.

La licence a été retirée à Huawei après que Washington a placé le groupe chinois sur une liste noire lui interdisant d'acheter des produits comportant au moins 25% de composants issus d'une technologie ou de matériaux américains. Huawei a nié à plusieurs reprises cette accusation. Selon Reuters et le site américain The Verge, les Mate 30 et Mate 30 Pro - les deux futurs fers de lance de la marque - vont devoir faire une croix sur les services et applis Google lors de leur lancement, prévu pour septembre prochain.

Ce sursis a été prolongé de 90 jours la semaine dernière et prendra fin le 19 novembre.

Alors que la liste noire de Huawei a été créée pour répondre à des préoccupations de sécurité, le président américain Donald Trump a laissé entendre qu'elle pourrait être levée dans le cadre d'un accord commercial. Gogole a déclaré à Reuters que les Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro ne pourront pas être commercialisés avec une version officielle Android.

Alors que les entreprises américaines ont officiellement la possibilité de demander une exception sur certains produits spécifiques pour continuer à commercer avec les entreprises chinoises, Google n'a pas communiqué sur le sujet - et nul ne sait si la firme de Mountain View a l'intention de revendiquer son droit auprès du gouvernement américain.

La deuxième option pour Huawei serait de s'appuyer sur une version générique et open source du système d'exploitation Android - sans licence officielle de la part de Google. Sera-t-elle contrainte d'utiliser son système d'exploitation HarmonyOS? Mais si le constructeur devait se rabattre sur AOSP, il priverait les utilisateurs des nombreux services qui font tout l'intérêt d'Android, à commencer par le Play Store et la myriade d'apps qui va avec.

"Huawei continuera d'utiliser le système d'exploitation et l'écosystème Android si le gouvernement américain nous le permet", a déclaré à Reuters Joe Kelly, porte-parole de Huawei, ajoutant que dans le cas contraire le groupe continuerait à développer son propre système d'exploitation et son propre écosystème.

Dernières nouvelles