Une importante délégation marocaine participe au TICAD au Japon — Développement de l'Afrique

Fin du sommet Afrique-Japon l’aide japonaise se veut différente

TICAD 2019: le Japon accueille les dirigeants africains pour rattraper son retard sur le continent

Voici le texte intégral de l'interview accordée par M. Takahashi à la MAP à la veille de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD-VII), prévue du 28 au 30 août à Yokohama.

Le Chef de l'Etat Patrice Talon a été accueilli hier mardi à l'aéroport Haneda de Tokyo par Daini Tsukahara, ancien ambassadeur du Japon près le Bénin et actuel assistant spécial du ministre japonais des Affaires étrangères pour la Ticad 7. Son pays ayant choisi de se distinguer en affichant une volonté d'accompagner ses investissements " de qualité " d'un " développement des ressources humaines " locales et d'en limiter le fardeau en termes d'endettement, dans une comparaison à peine voilée avec la Chine, grand voisin du Japon et concurrent asiatique. Le Japon n'obtient pas le siège, mais progresse dans certaines instances onusiennes grâce à l'appui de partenaires africains. En ce qui concerne les relations économiques, le Maroc sert de passerelle vers l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient. Son avantage géographique et son fort potentiel économique ont beaucoup intéressé les entreprises japonaises.

L'Afrique est considérée comme étant le plus grand espace inexploité du XXIe siècle et les entreprises japonaises portent une attention particulière à l'Afrique.

La délégation qui accompagne le Chef de l'Etat à la Conférence de Yokohama est composée de la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou; du ministre Directeur de cabinet du Président de la République, M. Mahamadou Ouhoumoudou; du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération; de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'extérieur, M. Kalla Ankouraou; du ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé, M. Sadou Seydou; du ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara et du Directeur de cabinet en second du Président de la République, M. Mahamane Sani Mahamadou. Cette coopération est un thème important dans le processus de la TICAD.

3- Quelle est la position du Japon à l'égard de la soi-disant " rasd "?

" Ceci est une position constante et immuable". Le diplomate a ainsi souligné que le Japon estime que cette question devrait être résolue de manière pacifique à travers le dialogue entre les parties concernées. Les réunions sont organisées sous la houlette du Japon et co-organisées par les Nations Unies, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Banque mondiale et la Commission de l'Union africaine (CUA).

Dernières nouvelles