BFMTV : Orange sur les traces de Free ?

Et vous semblez être très majoritaires à soutenir Free dans sa bataille.

La crise actuelle entre Free et Altice "n'est pas l'intérêt ni des uns ni des autres".

Le groupe Altice, maison mère des chaînes BFMTV, RMC Découverte et RMC Story ainsi que de l'opérateur SFR, et son concurrent Iliad, propriétaire de Free, n'ont pas réussi à trouver d'accord concernant la diffusion des trois chaînes d'Altice via les Freebox, entraînant depuis lundi la coupure de leur diffusion sur celles-ci via l'ADSL et la fibre.

La pression est donc maximale sur les épaules de l'état-major d'Altice France. Ces dernières ne pourront en effet plus traiter du conflit en cours après un jugement en référé du tribunal de Commerce de Paris repéré par La Lettre A, qui lui interdit purement et simplement de relater les derniers rebondissements de la "série de l'été" qui pourrait bien survivre aux chaleurs estivales et s'étirer dans les prochains mois.

Des positions dont les contours ont été précisées ce mardi par "Le Figaro". Selon Orange, avec une audience quatre fois moindre et des coûts techniques de transport fixes, cest Altice qui lui devrait de largent.

Altice entend faire payer aux opérateurs les services associés à ses flux (le service de rattrapage, des avant-premières) mais également le flux linéaire, à savoir le signal des chaînes.

Heureusement, comme Free, Orange a le choix d'une technologie alternative où la marque peut continuer de proposer les chaînes à ses abonnés sans problème: la TNT. Cumulant environ 24 % daudience, TF1 lui réclame 15 millions deuros, tout en versant 5 millions pour le coût technique de transport des chaînes.

Après le premier coup de semonce de Stéphane Richard, menaçant de ne plus diffuser les chaînes d'Altice, le deuxième est envoyé par les Livebox qui affichent un "Info service".

Dernières nouvelles