Wall Street ouvre en baisse face au tensions commerciales

Wall Street a terminé en nette baisse affaiblie par de nouveaux tumultes sur le front commercialPlus

Wall Street a terminé en nette baisse affaiblie par de nouveaux tumultes sur le front commercialPlus

La Bourse de Paris devrait ouvrir en légère hausse mardi matin, prolongeant sa progression de la veille, en attendant la réouverture de Wall Street après le long week-end de Labor Day et la publication d'un indicateur américain.Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 avance de 0,1% à 5496 points, annonçant un début de séance dans le vert.

Wall Street a terminé en nette baisse mardi, affaiblie par de nouveaux tumultes sur le front commercial entre la Chine et les États-Unis et un indicateur montrant une contraction de l'activité manufacturière aux États-Unis.

Le bras de fer dans lequel sont engagées depuis plus d'un an les deux premières puissances économiques mondiales ne semble donc pas perdre en intensité, alimentant les craintes des investisseurs sur la croissance économique.

Du côté des indicateurs, l'agenda est peu étoffé à l'exception de l'indice d'activité manufacturière ISM pour août aux Etats-Unis.

Particulièrement sensibles aux soubresauts des relations entre Washington et Pékin, les multinationales Caterpillar et Apple cédaient respectivement 2,82% et 2,08%. Le taux à 10 ans des emprunts d'Etat américains s'est détendu de 6 points de base à 1,43 %. Le constructeur est sous la pression de nouvelles informations du Wall Street Journal faisant état de frictions avec certaines autorités internationales de l'aviation pouvant retarder le retour en service des 737 Max.

La compagnie American Airlines (-0,65%) a annoncé dimanche qu'elle prolongeait l'annulation des vols prévus sur les 737 Max jusqu'au 3 décembre, emboîtant ainsi le pas à United Airlines qui a fait part vendredi de la prolongation de l'annulation de tous ses vols programmés sur des Boeing 737 MAX jusqu'au 19 décembre.

Dernières nouvelles