À Brive le derby !

Brive- ASM: le 100e derby en dix questions

Illustration

En début de match, cela a même été le monde à l'envers sur la pelouse du stade Amédée-Domenech, terre d'une nette domination de l'ancien pensionnaire de Pro D2 devant la grosse armada de l'ASM. " On avait besoin de prouver à tout le monde qu'on avait le niveau du Top 14 ", a-t-il rappelé.

Les Brivistes ont réalisé une première période parfaite pour mener logiquement à la pause (22-7). Les joueurs de Franck Azéma payent leur indiscipline, avec deux cartons jaunes en deuxième mi-temps.

Le premier d'entre eux a démontré toute la détermination de Brive et sa faculté à développer du jeu: une longue séquence, qui s'est achevée par un coup de pied de Stuart Olding que Guillaume Namy a saisi à l'aile pour aplatir. Avec la transformation de Thomas Laranjeira (10-0, 4), les Corréziens se mettaient en orbite et ne lâchaient plus rien. Malgré de nombreux internationaux partis avec les Bleus pour le Mondial, Franck Azéma a signé un début de saison très solide avec deux victoires et surtout un niveau de jeu à la hauteur du standing du club de Clermont. La seconde période a été plus compliquée pour Brive. L'ASM a réagi en marquant deux essais (52e: Moala, 67e: Cassang), après le premier essai de Lee à la 23e. On a subi et on n'a pas réussi à ralentir le jeu ou remettre une pression défensive sur eux. On a été capable de conserver un peu plus la munition, d'imposer de longues séquences et de scorer.

Dernières nouvelles