Homophobie : "On arrête trop de matches", selon le patron du foot français

Le Graët:

Le Graët:"À la Fédération on ne donnera pas d'instruction aux arbitres

Noël Le Graët a donné dans une interview à Ouest-France son avis sur l'arrêt des rencontres dans les championnats français pour le déploiement de banderoles jugées à caractère homophobe.

Président de la FFF, Noël Le Graët a décidé de prendre la parole sur ces sujets. Le problème ce n'est pas qu'il y a trop d'interruption de match! "En tout cas, ma porte est ouverte à celles et ceux qui ont des propositions pour faire avancer ces sujets de manière constructive", a réagi la ministre des Sports, Roxana Maracineanu en début de semaine.

Roxana Maracineanu a fait part de son étonnement dans un message posté ce samedi sur son compte Facebook. (.) On a l'impression que tous les stades sont devenus homophobes.

S'il concède que " des supporteurs dérapent ", " ce n'est pas le foot, mais la société en général qui doit y réfléchir, à l'école ou dans les entreprises, partout ". Si on continue sur ses bases, il sera bientôt impossible aux supporters de suivre leur équipe à l'extérieur.

" Je considère que tous les acteurs du sport, dans le football et ailleurs, doivent s'engager sans équivoque dans cette démarche qui nécessite peut-être de la pédagogie, sans doute des sanctions, mais sûrement un dialogue constructif entre tous". Interrogé sur les moyens pour sortir de cette crise, il complète: "La sortie de crise se fera toute seule". "Il y en a certaines que je trouve marrantes ", a-t-il jugé auprès de Ouest-France".

Appelez-le "Fidel Noël" ou "Che Le Graët", car le président de la Fédération Française de Football semble bel et bien vouloir entrer en guerre avec la sphère politique. Je le sais engagé dans la lutte contre les discriminations, nous en avons parlé en avril dernier lorsqu'il a valorisé les actions de prévention de la Fédération Française de Football et s'est dit prêt à aller plus loin (.) S'agissant des interruptions de matchs, je rappelle que les arbitres sont sous la responsabilité de la FFF donc de Monsieur Le Graët, et que je ne préside pas la commission disciplinaire de la LFP.

Dernières nouvelles